En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long
Actu | Formations

Rentrée 2016 : l’université à flux tendu

Guillaume Mollaret, Morgane Taquet, Aurore Abdoul-Maninroudine  |  Publié le

0

Université Montpellier 3 - Etudiants - Avril 2014
En cette rentrée 2016, 40.000 étudiants supplémentaires rejoignent les bancs de l'université. // © Camille Stromboni

L'augmentation des effectifs se poursuit à l'université. À la rentrée 2016, 40.000 étudiants supplémentaires sont attendus sur les bancs des amphis. Pour limiter la surchauffe et accompagner au mieux leurs étudiants, les établissements s’organisent. Reportage à Paris, Montpellier et Bordeaux.

En Paces, l'afflux d'étudiants oblige à une pédagogie "médiévale"  

UFR de médecine, Université Pierre et Marie Curie (Paris)

Lire l'article

En Staps, l'université de Montpellier joue la carte du rebond

Université de Montpellier - UFR StapsAvec plus de 1.200 demandes arrivant de France entière et une capacité d'accueil de 650 places en première année, l'UFR Staps est l'une des filières en tension, à l'université de Montpellier. Dans ce contexte, l'administration fait son possible pour satisfaire les demandes de chacun.

Lire l'article

a bordeaux, l'université fait feu de tout bois pour stabiliser ses effectifs

Université de Bordeaux - Campus CarreireInscriptions dématérialisées, gestion des capacités d'accueil, travail sur l'orientation des lycéens ou développement des cours en ligne. L'université de Bordeaux met tout en œuvre pour réguler les flux d'étudiants, y compris dans les filières en tension.

Lire l'article

Guillaume Mollaret, Morgane Taquet, Aurore Abdoul-Maninroudine  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :