On en parleUniversités : 1.000 emplois annoncés, 40% gelés
Actu | Politique

Sciences po : le feuilleton de la succession de Richard Descoings

Sylvie Lecherbonnier, Camille Stromboni  |  Publié le

0 commentaire

Sciences po Paris - Cours amphi Boutmy - Octobre 2012 - ©Camille Stromboni Sciences po Paris - Cours amphi Boutmy - Octobre 2012 - ©Camille Stromboni

Depuis la mort de Richard Descoings en avril 2012, Sciences po vit une crise sans précédent. Près d'un an de vacance du pouvoir et autant d'épisodes dans la saga Sciences po, entre la procédure de succession du charismatique directeur de l'Institut parisien et l'enquête de la Cour des comptes sur la mauvaise gestion de l'établissement. Retour sur dix mois de rebondissements.

Avril 2012

Hyperactif, iconoclaste, visionnaire. A la tête de Sciences po Paris depuis 1996, Richard Descoings a marqué son établissement, mais aussi l'enseignement supérieur français. Décédé le 3 avril 2012 à New-York, le charismatique directeur, qui entamait son quatrième mandat rue Saint-Guillaume fragilisé par l'affaire des bonus, laisse un héritage placé sous le signe de l'ouverture sociale. Directeur adjoint de Sciences po, Hervé Crès est nommé administrateur provisoire dans les jours qui ont suivi.

- Richard Descoings est décédé

- Sciences po Paris : l'héritage de Richard Descoings

- Hervé Crès nommé administrateur provisoire de Sciences po suite au décès de Richard Descoings

Juin 2012

La procédure de recrutement du successeur de Richard Descoings à la tête de Sciences po Paris entre dans une phase active, avec la clôture du dépôt des candidatures vendredi 15 juin 2012. Outre le nom des candidats, d'autres zones d'ombre demeurent sur cette succession.

Fin juin, si une short-list de quatre candidats (Hervé Crès, Jean-Michel Blanquer, Dominique Reynié, Gilles Andréani) est sortie dans la presse, les autres postulants à la fonction de directeur de l'IEP ne s'estiment pas pour autant hors-course n'ayant reçu aucune réponse de l'Institut.

- Sciences po Paris : l’opacité sur la succession de Richard Descoings dénoncée en interne

- Pierre Mathiot : pourquoi je suis candidat à la succession de Richard Descoings à Sciences po Paris

- Succession de Richard Descoings à Sciences po : Christine Musselin et Guillaume Klossa s'estiment toujours en course

Juillet 2012

Au coeur de la procédure de succession de Richard Descoings à la direction de Sciences po Paris, Jean-Claude Casanova, président de la FNSP (Fondation nationale des sciences politiques), réagit aux critiques, notamment sur l'opacité du processus. Avec en toile de fond la remise du rapport provisoire de la Cour de comptes, qui pointerait d'importantes dérives dans la gestion de l'équipe dirigeante.

- Jean-Claude Casanova (président de la FNSP) : "Le rapport de la Cour des comptes n'aura aucun effet direct sur le recrutement du futur administrateur de Sciences po"

Septembre 2012

A la fin de l'été, si la procédure de recrutement du successeur de Richard Descoings est au cœur des conversations sur la place parisienne, de l'Institut à l'Elysée, le calendrier reste en suspens et le rôle du rapport de la Cour des comptes dans ce choix pose question. Deux favoris se dégagent.

Nouveau rebondissement dans la procédure de succession de Richard Descoings à la tête de Sciences po. L'Etat demande à l'institut parisien d'attendre le rapport définitif de la Cour des comptes sur la gestion de l'IEP, escompté pour la fin 2012. Le début d'un bras de fer entre les dirigeants de Sciences po et le gouvernement.

- Succession de Richard Descoings à Sciences po : Hervé Crès et Jean-Michel Blanquer seraient favoris

- Indiscret. Succession de Richard Descoings à Sciences po: la procédure au point mort


Octobre 2012

Nouvelle péripétie dans le processus de succession de Richard Descoings à la tête de Sciences po Paris. La fuite dans le Nouvel Observateur de la réponse de l'IEP parisien à la Cour des comptes aurait provoqué la colère du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le processus s'accélère et le bras de fer s'intensifie. Le conseil d'administration de la FNSP doit faire son choix lundi 29 octobre 2012 sur la succession de Richard Descoings à la tête de Sciences po. Le conseil de direction se réunit le lendemain. Une reprise de la procédure de recrutement du futur directeur de Sciences po qui intervient avant la publication du rapport définitif de la Cour des comptes, contrairement à ce qu'avait demandé le gouvernement. Ce qui déplaît fortement à l'Etat.

Après avoir été adoubé la veille par le conseil d'administration de la FNSP (fondation nationale de science politique), Hervé Crès a été élu par le conseil de direction de l'IEP mardi 30 octobre 2012.

- La défense de Sciences po devant la Cour des comptes

- Indiscret. Sciences po : de nouvelles tensions entre le ministère et la direction

- Rapport de la Cour des comptes sur Sciences po : quel impact sur la succession de Richard Descoings ?

- Succession Descoings à Sciences po : Geneviève Fioraso ne cède pas

- Succession Descoings : Sciences po poursuit son bras de fer avec l'Etat

- Succession Descoings : les projets des quatre candidats en lice pour Sciences po

- Sciences Po Paris Hors-la-loi, le billet de Pierre Dubois

- "Sciences po renouera-t-elle avec la bonne gouvernance qu’elle enseigne ?", la chronique d'Emmanuel Davidenkoff

- Succession Descoings à Sciences po : Hervé Crès élu par le conseil de la FNSP

- Succession Descoings à Sciences po : Hervé Crès élu de justesse par le conseil de direction

Novembre 2012

Un verrou a sauté à Sciences po. Après huit mois de procédure de succession de Richard Descoings, les langues se libèrent et révèlent le climat d'auto-censure et de peur qui règne chez les personnels depuis longtemps. Une tension largement décriée lors d'une assemblée générale le 14 novembre 2012. Dans le même temps, la Cour des comptes poursuit ses investigations et envisage des poursuites à l'encontre de l'IEP parisien.

Dure journée pour Sciences po Paris et ses dirigeants jeudi 22 novembre 2012. La Cour des comptes a décidé de déférer "des irrégularités" sur la gestion de l'IEP devant la Cour de discipline budgétaire et financière. Réaction immédiate de la ministre Geneviève Fioraso qui refuse de nommer Hervé Crès directeur de l'IEP et décide de nommer un nouvel administrateur provisoire pour relancer une nouvelle procédure de recrutement.

Geneviève Fioraso a annoncé, mercredi 28 novembre 2012, son choix de confier à Jean Gaeremynck, conseiller d'Etat, président adjoint de la section des finances du Conseil d'Etat, la responsabilité d'administrateur provisoire de Sciences po.

- Indiscret. Les dirigeants de Sciences po convoqués par la Cour des comptes

- Succession Descoings à Sciences po : enseignants et personnels demandent la démission du duo Casanova-Pébereau

- Sciences po Paris : les personnels entre la peur et l'auto-censure

- Exclusif. Geneviève Fioraso répond aux personnels de Sciences po

- La réponse de Sciences po à la Cour des comptes exonère Hervé Crès

- Sciences po : Geneviève Fioraso va désigner un nouvel administrateur provisoire

- Sciences po : la Cour des comptes demande des poursuites

- Jean Gaeremynck, nouvel administrateur provisoire de Sciences po

- Sciences Po, UMP... Et ils osent faire la leçon à nos footballeurs !

Décembre 2012

L'IEP parisien a donné, mi-décembre 2012, les grands principes qui devraient présider à la nouvelle procédure de recrutement de son futur directeur. En point d'orgue : un comité de sélection unique.

- Succession Descoings : Sciences po Paris précise la nouvelle procédure de recrutement


Janvier 2013

C'est reparti. Les conseils dirigeants de Sciences po déterminent, début janvier 2013, la composition du comité de recherche chargé d'instruire les candidatures au poste de successeur de Richard Descoings à la tête de l'IEP. Objectif : désigner un nouveau directeur d'ici mars 2013.

Les prétendants ont jusqu'au 31 janvier 2013 pour déposer leurs dossiers auprès du président de la FNSP, Jean-Claude Casanova. C'est le jour qu'ont choisi Hervé Crès mais aussi Louis Vogel, l'ancien président de Paris 2, pour déclarer leurs candidatures. Au final ils sont 32 (26 hommes et 6 femmes) à postuler.

- Succession Descoings à Sciences po : les candidatures à nouveau ouvertes

- Jean Gaeremynck (administrateur provisoire de Sciences po) : "S'il y a des tensions, elles sont vraiment souterraines."

- David Colon (candidat à Sciences po) : "Le rapport de la Cour des comptes n'épingle pas tous les personnels"

- Sciences po : Pierre Mathiot ne présente pas sa candidature

- Succession Descoings à Sciences po : qui sont les prétendants

- Exclusif. Louis Vogel : pourquoi je suis candidat à Sciences po

Février 2013

Le 15 février 2012, le comité de recherche de Sciences po retient six candidats : Frédéric Mion, Jean Pisani-Ferry, Louis Vogel, Andrew Wachtel, Christine Musselin et Jean-Michel Blanquer. Première surprise : Hervé Crès ne fait pas partie des candidats retenus en raison "des positions indiquées et confirmées par les pouvoirs publics".

La sélection du comité de recherche fait des mécontents. François Héran, ancien directeur de l'INED et candidat malheureux à la succession de Richard Descoings à la tête de Sciences po, réclame des explications sur sa non sélection. Il se dit prêt à recourir à une procédure administrative si Sciences po refusait sa demande.

Samedi 23 février, le comité de recherche auditionne les six finalistes et en retient trois : "Frédéric Mion, à l'unanimité ; et sans ordre de préférence, Louis Vogel et Andrew Wachtel, qui ont été choisis à une large majorité", indique l'Institut. Là encore c'est l'étonnement : présenté comme le "favori de l'Elysée", Jean Pisani-Ferry est recalé.

Nouveau coup de tonnerre le lundi 25 février : Louis Vogel retire sa candidature au poste de directeur de Sciences po. L'ancien président de la CPU, pourtant l'un des trois finalistes, ne souhaite pas "cautionner une orientation contraire à [ses] convictions".

Après ce retrait, le comité de recherche décide de se réunir à nouveau pour éventuellement repêcher l'un des 3 candidats éliminés à l'oral. Christine Musselin et Jean Pisani-Ferry ont annoncé ne pas souhaiter participer à cette nouvelle procédure. Seul Jean-Michel Blanquer reste en lice pour un éventuel "repêchage".

Mercredi 27 février,  si le comité de recherche s'en tient au choix des personnes qu'il a proposées, le bureau du conseil de direction de l'IEP auditionnera trois personnes jeudi 28 février : Frédéric Mion, Andrew Wachtel... et Jean-Michel Blanquer.

Mais la contestation gronde en interne. En signe de protestation contre le manque de transparence de la procédure, des étudiants et personnels ont décidé d'occuper l'amphi Boutmy.

- Hervé Crès (candidat à la direction de Sciences po) : "Je veux être considéré comme un candidat comme les autres"

- Sciences po : 6 candidats retenus, Hervé Crès recalé

- Sciences po : un candidat réclame des explications

- Sciences po : Frédéric Mion, Louis Vogel et Andrew Wachtel retenus par le comité de recherche

- Sciences po : Louis Vogel retire sa candidature

- Andrew Wachtel (candidat américain à Sciences po) : "Si je gagne, on saura que tout n’était pas prévu"

- Exclusif. Jean-Michel Blanquer veut rester dans la course pour la direction de Sciences po

- Succession Descoings à Sciences po : les projets des trois candidats

Mars 2013 (Epilogue)

La fin du feuilleton se profile. Frédéric Mion a été élu par le conseil de direction et le conseil d'administration les 28 février (vote indicatif du conseil de direction) et 1er mars 2013 (vote du conseil d'administration de la FNSP, puis confirmation avec le vote du conseil de direction).

- Sciences po : Habemus directorem... ou presque

- Sciences po : Frédéric Mion choisi par les conseils

Dernière étape : Geneviève Fioraso a annoncé, le 27 mars 2013, la signature de l'arrêté de nomination de Frédéric Mion.

Lire aussi
- La composition du nouveau conseil de direction de l'IEP élu en février 2012 (Pdf), présidé par Renaud Dehousse, avec Vincent Martigny comme vice-président enseignant, Raphaëlle Rémy-Leleu vice-présidente étudiante.

Sylvie Lecherbonnier, Camille Stromboni  |  Publié le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :