En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long
Actu | Innovation

Sur les forums des cours en ligne, on allume la caméra

Jessica Gourdon  |  Publié le

0

Mooc Kadenze
De plus en plus de cours en ligne permettent à leurs élèves de communiquer par des vidéos. // © kadenze

Pour permettre à leurs élèves d'échanger de façon fluide et enrichie, de plus en plus de services de cours en ligne font appel à la vidéo. À travers de courtes contributions filmées, les participants échangent leurs points de vue. Et se sentent "plus connectés à leur communauté", souligne le magazine spécialisé en ligne "EdSurge".

Beaucoup de cours en ligne requièrent de la part de leurs inscrits une participation à des forums de discussions. Un passage obligé, qui crée de l'interactivité dans un groupe virtuel. Si ces débats ont majoritairement lieu sous la forme écrite, de plus en plus de ces cours permettent à leurs élèves de communiquer par des vidéos, indique "EdSurge".

Les élèves enregistrent leur réponse à la question posée – ou leur réaction au sujet de débat – et la postent ensuite sur le fil de discussion en utilisant des outils spécifiques, comme FligGrid ou VoiceThread. La start-up FlipGrid – fondée par un professeur de l'université du Minnesota – est d'ailleurs en plein essor : au total, elle a levé 17 millions de dollars et affirme être utilisée dans plus de 50.000 classes ou groupes, de niveau scolaire ou universitaire.

Des élèves "plus responsables" de leur message

Au-delà de l'aspect technique, ces contributions filmées donnent aux cours en ligne une nouvelle dynamique, et seraient plus en phase avec les attentes des élèves. "Le fait de pouvoir regarder des vidéos de leurs pairs permet aux étudiants de se sentir plus connectés. À la fin, ils ont davantage le sentiment d'avoir formé une communauté d'apprenants", analyse "EdSurge".

De plus, enregistrer une réponse en vidéo, plutôt que de l'écrire, implique un engagement plus fort – une élève interrogée affirme qu'elle se sentait "plus responsable de son message et de ses mots", qu'elle passait du temps à préparer sa réponse, et que cela lui avait permis de développer ses capacités à parler en public.

Duel entre oral et écrit ?

Interrogé par "EdSurge", un professeur affirme que ces réponses vidéo sont particulièrement intéressantes pour les étudiants "de première génération" – ceux dont les parents n'ont pas fait d'études – qui peuvent être intimidés à l'idée d'intervenir dans une classe traditionnelle et qui ne sont pas à l'aise avec le langage académique écrit. Ces élèves peuvent s'exercer à plusieurs reprises avant de poster leur réponse, et s'exprimer ainsi plus librement à l'oral.

Reste une question : en encourageant l'oralité, ne diminue-t-on pas les exigences en termes d'expression écrite et de capacités d'argumentation des élèves ? Les deux types de contributions vont ensemble et doivent être complémentaires, répondent les interrogés. Vaste débat.

Jessica Gourdon  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :