On en parleExclusif. APB 2017 : la circulaire sur le tirage au sort jugée illégale // Xavier Michel : "Les plus grands dons proviennent souvent d’alumni"
Actu | Innovation

Innovation : l'université de Bordeaux lance son "hub"

Morgane Taquet  |  Publié le

0

Innovation : l'université de Bordeaux lance son "hub"
Le "hub" bordelais est avant tout un site web visant à donner plus de visibilité aux possibilités offertes par l'université en termes de partenariat en innovation. // © Université de Bordeaux

L'université de Bordeaux a lancé fin juin 2017 la plate-forme "The hub". Cet accélérateur permet à l'établissement d'enseignement supérieur de réunir l'ensemble de ses activités liées à l'innovation sous une seule et même marque.

Plate-forme, vitrine intelligente, centre névralgique, gisement pour l'innovation... Le projet "The hub" porté par l'université de Bordeaux, le CNRS et l'Inserm répond à plusieurs définitions. Lancé fin juin 2017 en présence de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, The hub – allusion aux initiales UB de l'université –  est avant tout un site web avec un objectif clairement affiché : rendre visibles les opportunités de collaboration avec l'université pour accélérer et intensifier les démarches d'innovation.

"Nous sommes de plus en plus sollicités pour ouvrir à des partenaires les ressources et les compétences de l'université. Cela passe par exemple par l'engagement de nos étudiants dans des hackatons, des concours, etc.", explique Hélène Jacquet, directrice du pôle recherche, international, partenariats et innovation de l'établissement. Toutes les conditions sont réunies pour booster ces activités. The hub va donc nous aider à changer de rythme, d'échelle pour intensifier les opportunités."

Exemple de fonctionnalité que pourra proposer The hub ? "L'accès aux équipements constitutifs de plates-formes ouvertes, à l'image des microscopes du Bordeaux Imaging Center en neurosciences, que l'on peut imaginer, demain, ouverts à la réservation directement en ligne", détaille Hélène Jacquet.

PARTICIPER À LA TRANSFORMATION ÉCONOMIQUE BORDELAISE

Si Bordeaux se lance aujourd'hui dans l'aventure, différents lieux de ce type sont en cours de création, en France : c'est le cas, par exemple, à Lyon de la Fabrique de l'Innovation, ou encore à Marseille de la Cité de l'innovation et des savoirs. "Comme à Marseille, nous souhaitons que The hub fonctionne comme un accélérateur, compare la directrice de pôle. Mais notre plate-forme n'aura pas de localisation physique, contrairement à l'initiative marseillaise, car notre campus est relativement compact. En revanche, il y aura différents lieux tagués 'The hub'. Ce sera par exemple le cas des espaces de coworking, de l'espace accueil start-up, ou encore des nouveaux bâtiments du campus neurosciences."

À l'image d'un fablab, ouvert à tous les publics, l'université de Bordeaux imagine un hub ouvert à tous ses partenaires et de façon plus générale à tous ceux qui participent à la transformation socio-économique de la métropole bordelaise. Y auront accès aussi bien les start-up qui veulent se développer, trouver des opportunités et des collaborateurs, que les PME (petites et moyennes entreprises) et les groupes industriels ou encore les collectivités et institutions publiques.

UN SITE COMPLÈTEMENT OPÉRATIONNEL EN 2020

D'ici à la fin 2017, le catalogue des équipements de l'université disponibles pour les entreprises et les partenaires sera mis en ligne. Le projet est financé grâce aux fonds obtenus dans le cadre de l'Idex décrochée en 2011, "ce qui représente sur les premières années 2 millions d'euros par an, incluant le cofinancement de projets collaboratifs avec des partenaires socio économiques". Des levées de fonds supplémentaires auprès des collectivités territoriales dans les cadres européens type Feder sont également prévues. La plate-forme, qui va progressivement développer d'autres services, doit être complètement opérationnelle en 2020.

"Nous souhaitons par exemple proposer en priorité une offre d'hébergement pour les entreprises en création ou une offre d'accueil de laboratoires communs avec des partenaires industriels, en particulier les PME et ETI. Selon la maturité ou le besoin, il peut s'agir d'espaces de coworking, de bureaux, de plateaux entiers, d'accès à des équipements scientifiques, détaille Hélène Jacquet. Nous envisageons également des partenariats avec des start-up spécialisées, pour proposer des prestations de services sur des équipements haut de gamme", à l'image de ce que proposent les plate-formes de recherche labellisées equipex Optopath et Elorprintec.

Autre chantier à venir pour The hub : l'ouverture des infrastructures à un public plus large, alors qu'elles sont aujourd'hui limitées aux membres de l'université. Dans cette idée, le site web sera consultable dès le mois de septembre en anglais. Et prochainement en espagnol.

Morgane Taquet  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :