Newsletter

Vidéo : l'université Paris 8, mythes et réalités

Emmanuel Vaillant et Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Paris 8 - capture vidéo
Université Paris 8 - capture vidéo

L'université Paris 8 - Vincennes - Saint-Denis fait partie de ces établissements à l’image très forte : fac de gauche, à la pointe des contestations, à la tête des grandes écoles de pensées intellectuelles… Qu’en est-il en réalité ? Comment cette réputation impacte la gouvernance de l'établissement ? Le point de vue des étudiants, et celui de sa présidente, Danielle Tartakowsky, en vidéo.




L'université Paris 8 à Saint Denis (93) c'est...

- 23.000 étudiants
dont 14.000 en premier cycle
dont 4.800 boursiers

- 900 enseignants-chercheurs

- 4 organisations étudiantes représentées dans les conseils centraux : l'UNEF (24 élus), le M.U.R. pour Mouvement universitaire de Résistance (12 élus), Tikli-Oxygène (8 élus) et la Confédération étudiante (2 élus)




D. Tartakowky : "Vincennes s'est créée comme une université du contemporain, ce qui caractérise toujours Paris 8"


La présidente de Paris 8 réagit à la vidéo et donne son point de vue sur la réputation de son université

Danielle TartakowskyParis 8 est-elle vraiment une fac de gauche ?

Il est clair que cette université n'est pas de droite. Son histoire est de gauche. Et nous le sommes encore, par exemple en étant opposé à la logique de concurrence et d'excellence de l'ère Sarkozy. Je fais également partie des 14 présidents qui ont signé une tribune demandant au ministère de reprendre la gestion de la masse salariale. Mais Paris 8 n'échappe pas à l'individualisation de la société. Cette fac n'est pas guidée par un projet de gauche, et je ne suis pas portée par un mouvement politique dans l'université.

L'établissement a la réputation d'être ingérable. Vrai ou faux ?

Paris 8 a une histoire et un passé forts. Pour cette raison, il y a plus de résistances face aux mutations. J'ai affaire à une opposition plutôt "anti-institution" que révolutionnaire, ce qui peut rendre les choses un peu compliquées parfois. C'est ce que j'appelle "1968 n'est pas mort". Mais cela n'empêche pas Paris 8 d'être en même temps moteur et précurseur dans de nombreux domaines. C'est la contradiction de notre université. Et cela ne constitue absolument pas un handicap vis-à-vis de l'extérieur. Nous sommes pris au sérieux. Le cliché est d'ailleurs tout autre à l'étranger : c'est plutôt Paris 8 vu comme un haut lieu de la pensée.

Justement le foisonnement intellectuel est-il toujours aussi riche qu’à la création de l’établissement ?

Cette fac s'est créée avec des féodalités intellectuelles, comme un haut lieu de la pensée autour de maîtres comme Gilles Deleuze ou Michel Foucault. Cela continue à structurer fortement nos départements. Paris 8 est restée excellente mais aussi très éclatée, avec encore peu de circulations entre disciplines, ce que je regrette.

Vous êtes aussi une université de banlieue, souvent considérée comme une fac pauvre…

Tout d'abord nous ne sommes pas une fac de banlieue, mais une fac en banlieue. Rappelons d'ailleurs que Paris 8, déplacée en 1979, se vit toujours comme une fac parisienne en banlieue. Mais surtout, ce territoire est passionnant ! C'est un lieu de relégation certes, et nos étudiants, surtout en licence, sont plus défavorisés qu'ailleurs. Nous avons beaucoup d'étudiants salariés et étrangers. Et dans le même temps, c'est un laboratoire, un espace en pleine mutation, qui amène à se poser des questions et à inventer sans arrêt de nouvelles pratiques. Vincennes s'est justement créée comme une université du contemporain, ce qui caractérise toujours Paris 8 aujourd'hui.



Aller plus loin
- Voir notre vidéo sur Paris 2 : Vidéo : les vrais/faux clichés d'Assas
- Lire le portrait de l'université Paris 8
- Découvrir la biographie de Danielle Tartakowsky et son interview sur EducPros : "Il n'y a pas eu de précipitation dans la signature du PRES Paris Lumière" (juillet 2012)

Visionner aussi la vidéo sur la chaine Letudiant de Dailymotion et Youtube

Emmanuel Vaillant et Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (5)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
pierrot luma (haitien/ haiti).

donc je tient a saluer l'equipe qui gere en fait l'universite ,mon commentaire est le suivant. Donc s'il y'a un plobleme auniveau de l'universite aulieu de trop baffouiler l'ides et les epris ,prennez du temps et du calme posez vous bien les problemes st comme ca on saura quoi faire et svp laissez moi le numero et l'e-mail de l'universite merci

Lem..

Ancienne étudiante de Arts Plastiques à Paris 8, et en tant qu'etrangere, je peux dire que le chaos administratifs m'a fait perdre beaucoup de temps et est une source de decouragement. Peut-etre pas pour les Francais, car il comprennent mieux, ou il se ratrappent plus vite. Peut-etre c'est le prix de la liberté qui est vraiement tres, des fois trop presente sur cette fac. Trop, je veux dire j'ai tombait sur les cours ou un professeur n'avait rien à dire, vraiement, c'était nos projets qui devait etre le sujet des conversation. Et bien je comprends idée, mais le prof n'est pas la pour assurer la salle pour nous à mon avis. Mais c'était un prof qui vivait un peu dans le passée de la fac, donc peutetre il revait de la liberté totale, je ne sais pas. Sinon les professeurs aident beaucoup, et on peut parler facielemnt avec eux. Il faut dire que c'est pas à la fac on vas savoir ce qu'on veut, où aller. La fac de Paris 8 c'est plustot un conseilleur, qui donne le maximum de la liberté. Les concret il faut chercher aillerus plustot, et comme ca peutetre on cree la fac contemporain.

Dina.

Je fais présentement malicence en droit... et je suis découragée. Je ne comprends rien du systeme administratif francais (car je suis canadienne). J'ai lu les tutoriels, mais qui n'explique en rien ce que je recherche vraiment. Je ne comprends tous simplement pas la structure..

Amal.

Je pense que que les IUT de Tremblay et Montreuil répondront mieux a ce que tu dis pour ce qui est du partenariat avec les entreprises

Jeff.

Cette université est tout de même réputée pour accepter des étudiants de niveaux généralement faibles, (réussite aux concours médiocre, peu de passerelles vers les grandes écoles, peu de partenariat avec des entreprises...). Il est dommage que les enseignants n'aient pas plus de pouvoir pour appliquer la rigueur que cette établissement mériterait.

Geoffray.

Bonne vidéo, belle initiative... Mais petite rectification je ne suis pas en L2 psychologie..Mais M2 Sociologie ;)

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne