En ce momentLe classement 2018 des grandes écoles de commerce
On en parleLe Cneser vote en faveur du projet de loi sur l'entrée à l'université
Enquête | Innovation
Exclusif. E-réputation : un nouveau classement des écoles de commerce

Grenoble EM, numéro 1 de la visibilité sur Google

Stéphane Moret, Étienne Gless  |  Publié le

3

Bibliothèque de l'EM Grenoble
Bibliothèque de l'EM Grenoble

Quelles écoles sont visibles via Google pour un étudiant qui cherche à obtenir des infos sur l’une ou plusieurs d’entre elles ? Sur cet indicateur, Grenoble EM se démarque.

Visibilité Google

Rang Établissement Indice/100
1 Grenoble EM 100
2 Essec 89
3 Inseec 81
4 Kedge BS 78
5 EM Lyon 75
5 ESC Pau 75
7 ESCE 69
8 EM Normandie 67
8 IPAG BS 67
10 Neoma BS 59
Avec les termes "ESC", "Écoles de commerce", "Écoles de management" cherchés dans Google, quelles sont les écoles qui remontent le mieux dans les résultats ?

L'école de management grenobloise jouit de la meilleure visibilité sur Google. C'est l'établissement qui ressort le plus souvent et à la meilleure position. Elle détrône Toulouse BS, numéro un lors de la première édition, qui se retrouve en 18e position cette année. Explication de Philippe Mauchamp, président de Groupe 361 : "L'école toulousaine doit sa chute brutale à une mauvaise gestion des techniques de redirection lors de la refonte de son site Web, en juillet 2013."

Le succès de Grenoble EM ne doit rien au hasard : "Cela fait 6 ans que nous avons pris conscience de la nécessité de développer la visibilité de l'école et surtout de ses programmes", note Régis Faubet, responsable du pôle digital. Très tôt, la business school a étudié et mesuré les comportements de navigation en ligne et scruté les habitudes et leur processus de navigation. Régis Faubet n'en fait pas mystère : "Nous avons suivi une méthodologie assez proche de ce que pratiquent les sites de e-commerce en termes de présentation produit, génération et rétention de prospects. Brancher les pages Web présentant nos programmes avec un CRM [l'outil informatique de gestion de la relation client] était nouveau à l'époque !" Une stratégie payante.

Stéphane Moret, Étienne Gless  |  Publié le

« introduction article suivant »

3

3 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :