On en parleCoupes budgétaires à l'université : les étudiants de Clermont montent au front
Enquête
Guide pratique des achats publics

Achats de services : nettoyage et gardiennage

Frédérique Letourneux  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

Dans ce domaine, c'est l' img src="typo3/sysext/rtehtmlarea/htmlarea/plugins/TYPO3Browsers/img/external_link_new_window.gif" alt="" />UGAP (Union des groupements d'achats publics ) qui semble emporter la mise. Placé sous la double tutelle du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Emploi, et du ministre de l’Éducation nationale, cet EPIC (établissement public industriel et commercial) propose ses services à une clientèle exclusivement composée de personnes publiques ou de personnes privées assurant une mission de service public. Les universités sont généralement des clientes régulières de l'UGAP pour les secteurs du nettoyage ou du gardiennage.

L'UGAP conclut les marchés, se rémunère au passage et gère ensuite les relations avec les prestataires. « Au final, les prix sont souvent plus élevés que si nous avions nous-mêmes conduit l'appel d'offres, mais compte tenu du “coût d'acquisition” des prestations, c'est-à-dire toute la matière grise mobilisée et le temps passé, le recours à une centrale d'achats reste rentable dans certains domaines », reconnaît Olivier Bérard, responsable du service marchés de l'université Paul-Verlaine de Metz. 

Frédérique Letourneux  |  Publié le , mis à jour le

« article précédent article suivant »

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :