Newsletter

Portrait d’université : Toulouse 1 expérimente sa «troisième voie»


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Bruno Sire, président de Toulouse 1-Capitole, en rêve : créer un établissement hybride, à mi-chemin entre la grande école et l’université. Ouvert à tous mais ne rechignant pas à créer des filières d’élite. Depuis cinq ans, son université, dédiée à l’économie, au droit et à la gestion, a mis en place une multitude de filières sélectives, notamment au travers de l’École d’économie de Toulouse ou du Collège de droit.




Elle expérimente une politique de ressources humaines accordant une place importante à la rémunération qui prend en compte les critères de performance. Elle détient également l’un des taux d’enseignants-chercheurs étrangers les plus élevés parmi les universités françaises.

Portrait d’une fac qui se veut pionnière dans ces domaines, à l’heure où une possible fusion avec les deux autres universités toulousaines et des écoles d’ingénieurs pourrait chambouler le paysage local.


Un dossier réalisé par Jessica Gourdon
Janvier 2012

Toulouse 1 en chiffres*

• Nombre d’étudiants : 17.200.
• Taux de boursiers : 31%.
• Nombre d’inscrits en L1 : 2.958.
• Taux d’étudiants étrangers : 20%.
• 565 enseignants-chercheurs.
• Budget : 87 millions d’euros.
• 16 unités de recherche, dont 4 UMR.
• 30% de recrutements d’enseignants-chercheurs à l’étranger.
• 110 thèses soutenues par an.
• Campus de Toulouse : 75.000 m2.

*  2010-2011.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne