En ce momentBudget 2017 : 331 millions d’euros en moins pour l’Enseignement supérieur et la recherche
On en parleExclusif. Frédérique Vidal : "Le contrat de réussite étudiant devra être le plus personnalisé possible".
Entretien | Innovation

Mooc : Coursera, à la conquête du monde de l'entreprise

Marie-Caroline Missir  |  Publié le

0

Le siège de Coursera est situé dans la Silicon Valley - Californie
Les entreprises partenaires de Coursera plébiscitent les cours dédiées aux technologies de l'information, au "big data" et au management/leadership. // © Sylvie Lecherbonnier

Depuis 2016, le géant des Mooc Coursera s'ouvre à la formation continue. L'Oréal, Air France, Criteo… La société californienne multiplie les partenariats avec les entreprises, notamment françaises, pour fournir à leurs salariés des cours en ligne. Stéphanie Durand, responsable du développement international de Coursera, répond aux questions d’EducPros.

Quels sont les objectifs de Coursera sur le marché de la formation continue ?

Il y a trois éléments à prendre en compte : tout d'abord, les entreprises ont besoin de faire monter en compétence leurs employés dans un marché du travail qui évolue extrêmement vite. De plus, nos 150 partenaires universitaires produisent un contenu d'excellence, sur des sujets à la pointe. Enfin, nos apprenants, qui sont majoritairement des professionnels actifs, utilisent déjà Coursera pour avancer dans leur carrière.

Il était donc naturel pour Coursera de s'associer directement avec les entreprises afin de proposer une offre plus adaptée au besoin de chacune d'entre elles. Aujourd'hui, le diplôme obtenu à un stade de la vie n'est plus suffisant pour répondre aux évolutions technologiques. Entrer sur le marché de la formation continue n'est qu'une autre façon de répondre à l'un de nos objectifs de base, à savoir offrir une expérience transformatrice à nos apprenants.

L'un de vos premiers clients est le groupe L'Oréal : pourquoi commencer par la France et peut-on parler d'une spécificité du marché français de la formation continue ?

La formation professionnelle s'inscrit très fortement dans la culture des entreprises françaises depuis les années 1970. Le marché français de la formation continue a d'ailleurs longtemps été le premier d'Europe en termes de volume.

Par ailleurs, nous observons en France un intérêt général important pour les Mooc : c'est le pays européen qui compte, sur notre plate-forme, le plus grand nombre de partenaires académiques (au nombre de 11) et corporate. Apres L'Oréal, des groupes français et européens se sont joints à nous ces derniers mois, à l'image d'Air France KLM, de Criteo ou encore de Gemalto.

D'autres grands groupes français vont nous rejoindre prochainement. Dans ce contexte, il était naturel de commencer par la France.

La France est le pays européen qui compte, sur Coursera, le plus grand nombre de partenaires académiques et corporate.

Comptez-vous développer les possibilités de certification pour les salariés qui suivent vos Mooc ?

Nous avons en effet adapté notre plate-forme aux besoins de l'entreprise, tant dans le contenu proposé que dans l'expérience de celui ou celle qui gère la formation. Cela passe par exemple par un système de tracking, qui permet de suivre les progrès des apprenants et de proposer un accompagnement qualitatif tout au long de la relation avec Coursera.

Car l'une des motivations premières de l'employé est in fine d'obtenir le certificat avec le logo de l'université.

Quel est le modèle économique de cette offre dédiée aux entreprises ?

Nous proposons aux entreprises un modèle d'abonnement annuel.

Quels sont, à ce jour, les Mooc qui intéressent le plus les entreprises ?

Les entreprises sont particulièrement demandeuses de trois thématiques : l'IT (technologies de l'information), le "big data" et le management/leadership. On observe également un intérêt croissant pour les sujets de développement personnel.

Quand les entreprises font un gros travail de communication sur cette offre auprès de leurs employés, ou proposent des formations présentielles pour compléter l'offre numérique, les taux d'inscription et d'engagement de l'employé dépassent les 90 %.

Vos universités et établissements partenaires ne sont-ils pas tentés de développer en propre une offre dédiée aux entreprises ?

C'est déjà le cas. Nos partenaires n'ont pas attendu Coursera pour proposer leurs cours aux entreprises. Mais ce qui les intéresse, c'est de de fournir leurs cours en ligne à travers une plate-forme technologique offrant beaucoup d'interactivité et, à une plus grande échelle, de nouvelles possibilités. Aujourd'hui, un cours d'une université australienne peut être proposé à un salarié français, ou un cours de l'un de nos partenaires français à un employé d'une PME indienne.

Marie-Caroline Missir  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :