En ce momentIdex : PSL demande à ses membres de se prononcer sur son projet stratégique
On en parleParticipez à l'édition 2017 du baromètre EducPros du moral des professionnels de l'enseignement supérieur et de la recherche
Nomination | Gouvernance

Laurent Champaney devrait prendre la tête d'Arts et Métiers

Laura Makary  |  Publié le

12

Arts et métiers, campus de Paris
Arts et Métiers changera de directeur général dans les prochaines semaines. // © Stefan Meyer

Le ministère de l'Éducation nationale devrait annoncer dans les prochains jours la nomination de Laurent Champaney à la direction générale d'Arts et Métiers. L'actuel directeur général adjoint en charge des formations succédera ainsi à Laurent Carraro à la tête de l'école d'ingénieurs.

Le décret n'est pas encore paru, mais ce n'est plus qu'une question de jours. Le ministère de l'Éducation nationale devrait nommer Laurent Champaney à la tête de l'école d'ingénieurs Arts et Métiers. L'actuel directeur général adjoint en charge des formations succéderait ainsi à Laurent Carraro, ce dernier quittant l'établissement à la fin du mois de février.

Le ministère avait le choix entre trois candidats, proposés par le conseil d'administration de l'école le 12 janvier 2017 : Laurent Champaney, Hilaire de Chergé, secrétaire général de l'Institut catholique de Paris, et Jean-Marc Idoux, directeur général de HEI. Ce dernier était le seul Gadzart parmi les trois candidats.

C'est donc un choix de continuité pour le ministère, après le mandat de Laurent Carraro, qui a soutenu la candidature de son adjoint.

la soce, "peu optimiste"

Réagissant à ce choix, le président de la Soce (Société des ingénieurs Arts et Métiers), Jacques Paccard, se déclare inquiet. "Nous avons peu de raisons d'être optimistes. Cette proposition s'inscrit dans la continuité de la direction actuelle. Nous ne voyons pas en quoi cette prochaine direction serait différente par rapport à la situation actuelle, notamment au niveau du climat relationnel interne", déclare-t-il à EducPros.

Depuis un an, les relations entre la direction générale de l'établissement et la Soce n'ont pas cessé de se dégrader. En février 2016, un rapport de l'IGAENR était rendu public : il critiquait l'influence "excessive" de l'association des anciens élèves sur la vie de l'école. S'était ensuivi un changement des statuts de l'établissement, acté en juillet 2016.

Laura Makary  |  Publié le

12

12 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :