En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long

Opinions

Selon Jean-Pierre Nioche, le secteur des formations de gestion risque de ne plus être distingué de celui des sciences économiques (hall de la faculté de droit-éco-gestion de l'université d'Angers). // © Virginie Bertereau Opinion | Formations

La gestion va-t-elle disparaître des statistiques de l’enseignement supérieur ?

Le 06 septembre 2017 à 14:08

Sur le site de "The Conversation France", Jean-Pierre Nioche, professeur émérite de HEC School of Management et de l'université Paris-Saclay, s'inquiète de la fin de l'identification du secteur de la gestion dans les statistiques officielles et de sa "dilution statistique" dans le secteur des sciences économiques.

Plus de 6.000 bacheliers restent encore sans formation à l'issue de la session APB 2017. // © Camille Stromboni Opinion | Orientation

Accès à l’université : comment pourrait-on éviter le "gâchis" ?

Le 30 août 2017 à 11:00

Sur le site de "The Conversation", Charles Hadji, professeur honoraire en sciences de l'éducation à l'Université Grenoble-Alpes, s'interroge sur la capacité d'APB à concilier des aspirations individuelles avec un système de places.

Le 29 juin 2016, Pierre Corvol remettait à Thierry Mandon un rapport intitulé "Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d'intégrité scientifique". // © Nicolas Tavernier/REA Opinion | Recherche

Intégrité scientifique : les universités françaises renforcent leur dispositif

Le 24 août 2017 à 11:21

Sur "The Conversation France", Jean-Paul Haton, professeur émérite en informatique à l’université de Lorraine, retrace l'évolution des initiatives prises en matière d'intégrité scientifique en France et la mise en place de référents ou chargés de mission dans les universités.

noir // © Capture d'écran Opinion

Adieu Philippe !

Le 23 août 2017 à 17:23

Philippe Mandry s'est éteint le 22 août 2017. Il était notre phare à tous à l'Etudiant. Une figure emblématique qui incarnait l'âme de notre rédaction.

Selon Géraldine Galindo, "toute action sur la toile transporte des signaux sur les goûts, les avis ou les relations de tout individu". // © Animated Heaven/Flickr/CC Opinion | Insertion pro

Chacun sa route, chacun son "personal branding", un incontournable pour les étudiants

Le 12 juillet 2017 à 11:00

Sur le site de "The Conversation France", Géraldine Galindo, professeure associée en stratégie, hommes et organisation à l'ESCP Europe, insiste sur la nécessité de faire prendre conscience aux étudiants de leur "marque personnelle" et de l'image qu'ils renvoient sur les réseaux sociaux.

Le défi pédagogique tient à la difficulté d'apprentissage, à l'absence de culture méthodologique, souvent à une motivation qui s'affaiblit rapidement, notent les auteurs. // © Denis Allard / R.E.A Opinion | Formations

Enseigner à distance aux étudiants incarcérés : un défi pour les universités

Le 05 juillet 2017 à 15:27

Sur "The Conversation France", Dominique Poincelot, responsable du groupe de travail étudiants empêchés de la FIED (Fédération interuniversitaire de l'enseignement à distance) à l'université de Franche-Comté, et Alain Boivin, enseignant, reviennent sur le défi de la prise en charge des étudiants incarcérés.

Selon les auteurs, les enjeux de l'altérité sont au cœur de l'objet même des réflexions de la communauté de l'enseignement supérieur aujourd'hui // © Communication Université Paris Ouest Nanterre La Défense Opinion | Formations

L’altérité : un enjeu majeur pour les établissements d’enseignement supérieur

Le 28 juin 2017 à 11:10

Sur le site de "The Conversation France" Emmanuelle Villiot-Leclercq, enseignante-chercheure en éducation et pratiques pédagogiques à Grenoble École de Management, Julien Douady, enseignant-chercheur et conseiller pédagogique à l'Université Grenoble-Alpes, et Yvan Pigeonnat, professeur et conseiller pédagogique à Grenoble INP, analysent les enjeux de l'altérité dans l'enseignement supérieur.

Depuis la création de la Paces en 2010, Paris-Descartes y a reçu 1.500 nouveaux bacheliers chaque année. // © Camille Stromboni Opinion | Formations

Licence, Paces, APB : pourquoi le système coince ? Comment le faire évoluer ?

Le 21 juin 2017 à 13:00

Sur le site de "The Conversation France", Frédéric Dardel, président de l'université Paris-Descartes, Marie-Hélène Jeanneret, vice-présidente formation et vie universitaire à l'université Paris-Descartes et Marion Petipré, coordinatrice pédagogique du diplôme universitaire Paréo, de l'université Paris-Descartes, vantent les mérites d'une licence à la carte.