On en parleLes Mooc, an II
Opinion | Politique

L'exception Sciences Po

Publié le , mis à jour le

0 commentaire

La chronique d'Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l'Etudiant, sur le Huffington Post, le 5 mars 2013.

"L'élection de Frédéric Mion à la direction de Sciences Po Paris ruine tous les efforts du défunt Richard Descoings pour faire passer son établissement pour une "université sélective".

Évacuons d'emblée les péripéties de cette élection - son invraisemblable durée, son épilogue sous protection policière...- elles ne passionnent que les initiés. Évacuons également tout préjugé sur l'action que mettra en œuvre Frédéric Mion: l'avenir et l'avenir seulement dira s'il est un bon choix pour Sciences Po Paris.

Ce qui frappe ici, c'est l'énergie déployée, après l'échec d'une première procédure, pour éloigner à tout prix tout candidat issu de l'université ou du monde de la recherche. Comme si les chercheurs, même lorsqu'ils avaient par ailleurs dirigé de grands établissements, étaient réputés moins capables que les énarques de conduire les destinées d'un établissement d'enseignement supérieur tel que Sciences Po"

Lire la suite de la chronique sur le HuffPost

Publié le , mis à jour le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :