En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long

Biographie de Jean-Charles FROMENT

Jean-Charles
FROMENT

Fonction
Directeur de Sciences po Grenoble (IEP)

Envoyer un message

| Nouvelle recherche
Twitter Facebook LinkedIn

Jean-Charles
FROMENT

Directeur de Sciences po Grenoble (IEP)

Jean-Charles Froment, professeur des universités agrégé de droit public, est directeur de Sciences po Grenoble depuis mai 2012. Il est renouvelé dans ses fonctions à la tête de l'établissement en mai 2017, pour un mandat de cinq ans.



Cet ancien étudiant de l’IEP grenoblois (1986-1989), professeur à l'UPMF (université Pierre-Mendès-France de Grenoble), a été responsable de la spécialité administration publique, droit et développement territorial, puis administration et droit de l’action publique du master en droit public de la faculté de droit de Grenoble.

Directeur du Centre d'études et de recherche sur le droit, l’histoire et l'administration publique (faculté de droit de Grenoble) depuis 2000, Jean-Charles Froment exerce différentes responsabilités scientifiques et administratives entre 2006 et 2011.



Il a été responsable de la recherche de l'IDHIL (Institut de l'action internationale des villes et des gouvernements locaux), élu au conseil scientifique de l’UPMF, chercheur associé au CICC (Centre international de criminologie comparée) de l’université de Montréal (Canada).



Entre 2010 et 2011, il est en charge d'une chaire internationale de criminologie justice et nouvelles technologies à l’université libre de Bruxelles.



Expert thématique au Conseil d’évaluation des politiques publiques de la ville de Grenoble, de 2009 à 2011, Jean-Charles Froment est membre du comité d’éthique de la vidéosurveillance de la ville d’Echirolles et de la Commission nationale pour la mise en œuvre des règles pénitentiaires, ainsi que délégué régional pour l’Institut des Amériques de 2007 à 2008.

Il mene des activités d'expertise à l'international, notamment comme expert associé à la réforme pour la démocratisation de la police tunisienne en 2011, ou sur la problématique de la réforme pénitentiaire en Irak pour le PNUD (Programme des Nations-unies pour le développement), de 2010 à 2011.



Biographie mise à jour en mai 2017.