En ce momentBudget 2017 : 331 millions d’euros en moins pour l’Enseignement supérieur et la recherche
On en parleExclusif. Frédérique Vidal : "Le contrat de réussite étudiant devra être le plus personnalisé possible".

Biographie de Bertrand MONTHUBERT

Bertrand
MONTHUBERT

Fonction
Président de Campus France et conseiller régional d'Occitanie

| Nouvelle recherche
Twitter Facebook LinkedIn

Bertrand
MONTHUBERT

Président de Campus France et conseiller régional d'Occitanie

Bertrand Monthubert, professeur de mathématiques, est conseiller régional d'Occitanie, en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il a été nommé en juillet 2016 président du conseil d'administration de Campus France. Il succède à cette fonction à Sophie Béjean.



Elu président de l'université Toulouse 3 Paul-Sabatier en mai 2012, il a quitté cette fonction en octobre 2015. Le 1er novembre 2015, il a rejoint le cabinet du secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Thierry Mandon, comme conseiller spécial, jusqu'en mai 2016.



Il a été également rapporteur général du comité pour la stratégie nationale de l'enseignement supérieur, mis en place en février 2014.



Ancien secrétaire national du parti socialiste, en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche (2008-2012), il est coprésident du conseil scientifique du PS depuis 2012.



Diplômé de l'École normale supérieure (ENS Ulm), après être passé par les classes prépas du lycée Louis-le-Grand, Bertrand Monthubert a soutenu sa thèse à l'université Paris 7 Diderot en 1997. Maître de conférences à l'université Toulouse 3 Paul-Sabatier en 2002, il obtient son habilitation à diriger des recherches en 2007. Il est professeur des universités depuis 2007.



Membre de longue date du parti socialiste, Bertrand Monthubert s'implique dès 1986 dans les mobilisations lycéennes contre la loi Devaquet. Après sa thèse, en 1998, il entre au cabinet du ministre de l’Éducation nationale et de la Recherche Claude Allègre. Bertrand Monthubert est parallèlement conseiller auprès du chef de la mission scientifique universitaire Maurice Garden, de 1998 à 2002. 



En 2003, il rejoint le mouvement Sauvons la recherche (SLR), incarné alors par Alain Trautmann. Lorsque, au début de l'année 2004, la communauté scientifique proteste contre les suppressions de postes (dans les universités et les organismes) souhaitées par le gouvernement, Bertrand Monthubert lance le site web de SLR, sur lequel est mis en ligne le célèbre appel rédigé par un groupe de biologistes parisiens. Les directeurs de laboratoire s'engageaient à démissionner si le gouvernement ne revenait pas sur sa décision. Cette pétition réunit plus de 225.000 signatures, dont celles de 75.000 scientifiques.



Il devient président de SLR de 2006 à 2008. Isabelle This Saint-Jean lui succédera.



Bertrand Monthubert invoque souvent comme modèle le mathématicien Laurent Schwartz (1915-2002). Premier lauréat de la médaille Fields (1950) – le Nobel de mathématiques –, cet intellectuel engagé fut un fervent défenseur des droits de l’homme.  



Bertrand Monthubert est professeur des universités à l’Institut de mathématiques de Toulouse et à l'IUT de Tarbes (université Paul-Sabatier). Membre du conseil d’administration de l’université Paul-Sabatier (2006-2007) et de l’Institut Henri-Poincaré, Bertrand Monthubert a également fait partie de la Société mathématique de France de 2002 à 2004.



Auteur d’articles scientifiques et de nombreux ouvrages, il a notamment publié 10+1 Questions à Bertrand Monthubert sur la recherche (éd. Michalon).



Né en 1970.



@b_monthubert



Biographie mise à jour en juillet 2016.