En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long

Admissions-concours

La mission Etalab recommande notamment de faire d'APB un outil d'orientation. // © Etalab Actu | Orientation

APB : la mission Etalab recommande de publier le code source de l’algorithme

Le 21 avril 2017 à 18:56

Mandatée par Thierry Mandon en février dernier pour étudier les conditions d’ouverture d’Admission postbac, la mission Etalab a remis son rapport vendredi 21 avril 2017. Parmi les dix recommandations : la publication du code source et la mise à contribution d’une communauté de développeurs et de chercheurs, afin d’améliorer le système.

Au niveau national, 90.000 élèves ont été concernés par les Cordées de la réussite depuis la naissance du dispositif, dont 18.000 en Île-de-France // © Nicolas Tavernier / R.E.A Actu | Orientation

En Île-de-France, les Cordées de la réussite passent à la vitesse supérieure

Le 28 mars 2017 à 18:25

La région Île-de-France a réuni tous les acteurs de ses Cordées de la réussite, lors d’une première convention régionale, lundi 27 mars 2017. L’occasion d’annoncer le doublement du budget régional accordé à ces dispositifs réunissant établissements du secondaire et du supérieur pour favoriser l’égalité des chances.

La session 2017 d'APB connaît une hausse du nombre de candidats. // © Patrick Allard / R.E.A Actu | Orientation

APB : près de 40.000 candidats supplémentaires pour la session 2017

Le 28 mars 2017 à 05:10

Admission postbac livre ses premiers chiffres. La session 2017, dont les inscriptions se sont clôturées le 20 mars, a vu le nombre de candidats augmenter de près de 40.000. Ce bilan reste provisoire, les bacheliers ayant jusqu'au 2 avril pour confirmer leurs candidatures.

Depuis plusieurs années, l'université d'Angers possède le plus haut taux de réussite en licence en trois ans. // © V. Bertereau Enquête | Orientation

Réussite en licence : l'université d'Angers donne à ses étudiants le premier rôle

Le 20 février 2017 à 18:48

Avec 60 % de ses étudiants qui obtiennent leur licence en trois ans, l'université d'Angers est la plus performante de France en la matière. Un succès qui s'explique par une multitude de dispositifs. Tous placent au cœur de leurs actions les étudiants, pour les rendre acteurs de la réussite en licence.

À la rentrée 2017, les parcours d'excellence seront mis en œuvre dans tous les collèges REP+. // © Nicolas Tavernier/REA Entretien | Orientation

P. Mathiot : "Avec les Parcours d'excellence, l'enjeu d'une orientation ambitieuse"

Le 17 février 2017 à 14:10

Un an après sa nomination, Pierre Mathiot, délégué ministériel aux Parcours d'excellence, souligne la difficulté de construire des partenariats durables entre collèges et établissements d'enseignement supérieur. L'enjeu, pourtant, est bien de "préparer au mieux l'orientation vers le supérieur".

Les universités pourront cette année encore choisir de passer ou non par APB pour gérer la réorientation interne de leurs étudiants. // © Bruno LEVY/CHALLENGES-REA Actu | Orientation

APB : micmac autour des étudiants en réorientation

Le 08 février 2017 à 15:49

Deux décisions prises ces derniers jours par le ministère modifient les règles du jeu pour les étudiants souhaitant se réorienter en licence. Désormais, sur APB, ils seront traités sur un pied d'égalité avec les néobacheliers. Un changement qui suscite l'inquiétude des présidents d’université.

Pour Thierry Mandon, "il faut sortir d’une approche binaire qui consiste à dire : soit on augmente les capacités d’accueil, soit on sélectionne". // © Jean-Luc Luyssen / REA Entretien | Orientation

T. Mandon : "J'ai la volonté de faire disparaître le tirage au sort à l'université"

Le 06 février 2017 à 18:36

Après le cafouillage autour d'un projet d'arrêté visant à légaliser le tirage au sort à l'entrée de l'université, Thierry Mandon revient, dans un entretien accordé à EducPros, sur cette pratique qu'il souhaite "faire disparaître". Pour y parvenir, le secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche plaide pour une augmentation des capacités d’accueil et "une orientation plus fine".