1. Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs d'information-communication
Bancs d’essai

Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs d'information-communication

Envoyer cet article à un ami
L'université Toulouse 3 brille par l'insertion professionnelle de ses étudiants de master info-com. // © Alain Labat
L'université Toulouse 3 brille par l'insertion professionnelle de ses étudiants de master info-com. // © Alain Labat

TABLEAUX. Quelles sont les universités qui assurent la meilleure insertion après un master info-com ? Voici notre classement, basé sur les chiffres de l'Éducation nationale.

En France, il existe des filières information-communication dans 41 universités, mais 23 d'entre elles n'ont pas récolté assez de réponses pour que leurs chiffres soient significatifs (celles-ci sont citées dans la méthodologie intégrée dans notre graphique). Nous avons néanmoins choisi de publier le résultat des 18 autres pour informer les étudiants intéressés par cette spécialité.

Afin de refléter la réalité de l'insertion dans sa totalité, nous avons construit notre palmarès à partir de quatre critères complémentaires fournis par le ministère de l'Éducation nationale : le taux d'emploi, la part d'emplois stables, la part d'emplois à taux plein et la part d'emplois cadre.

Lire aussi : Université : le palmarès 2017 de la réussite en master

Un bon taux d'emploi mais peu de cadres

30 mois après leur sortie de l'université, les titulaires de masters info-com connaissent, au niveau national, de bons taux d'emploi (87 %) et d'emploi à temps plein (90 %). Mais seuls 65 % occupent un emploi stable et ils ne sont que 52 % à avoir le statut de cadre. Leur salaire net médian s'établit à 1.740 € par mois.

Toulouse en tête

L'université Toulouse 3 arrive en tête de notre classement avec son master info-com partagé avec Toulouse 1. La deuxième place est occupée, ex-aequo, par Toulon – dont l'UFR Ingémédia propose cinq masters info-com – et Amiens, dont les masters sciences et technologie de l'information et de la communication sont plus scientifiques qu'orientés "sciences humaines et sociales".

Paris 4-Sorbonne est la première fac parisienne, avec ses six masters info-com. Mais toutes les universités jusqu'à la 9e place obtiennent des résultats au-dessus de la moyenne : Paris 13, Paris 8, Grenoble Alpes, Valenciennes et Paris Ouest-Nanterre.

Lire aussi :
- Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs de droit
- Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs de psychologie
- Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs de gestion

Méthodologie

L'enquête insertion 2017 du ministère de l'Éducation nationale porte sur l'emploi des diplômés 2013 de l'université, de nationalité française. Nous avons choisi de nous baser sur leur situation 30 mois après leur sortie de l'université.

Les universités suivantes avaient des effectifs de répondants trop faibles (moins de 30) ou un taux de réponse inférieur à 30 % pour que leurs résultats soient significatifs : Antilles-Guyane, Artois, Avignon, Bretagne-Sud, Besançon Franche-Comté, Cergy-Pontoise, Clermont-Ferrand 2, La Réunion, Lyon 3, Montpellier 3, Mulhouse-Haute-Alsace, Nantes, Nice, Paris 1, Paris 2 , Paris-Est Créteil, Paris-Est Marne-la-Vallée, Poitiers, Reims-Champagne Ardenne, Saint-Étienne, Toulouse 1, Toulouse-Jean Jaurès, Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Source : MENESR / SIES / décembre 2016