1. Vrais et faux masters : faites la différence
Décryptage

Vrais et faux masters : faites la différence

Envoyer cet article à un ami
Seules les universités peuvent délivrer un diplôme national de master, mais certains diplômes bac+5 (comme ceux d’écoles d’ingénieurs, d’IEP…) sont reconnus au grade de master. // © plainpicture/Hero Images
Seules les universités peuvent délivrer un diplôme national de master, mais certains diplômes bac+5 (comme ceux d’écoles d’ingénieurs, d’IEP…) sont reconnus au grade de master. // © plainpicture/Hero Images

Vous visez un bac+5, mais à l'heure des choix, vous vous sentez un peu perdu… Entre masters universitaires, masters européens et “Masters of Science”, l’Etudiant vous aide à vous y retrouver.

Le master est à la fois un diplôme et un grade de l'enseignement supérieur, correspondant au niveau bac+5, après la licence (bac+3) et avant le doctorat (bac+8).

Le grade de master s'applique à tous les diplômes ou titres de niveau bac+5 bénéficiant de la garantie de l'État, entre autres les titres d'ingénieur délivrés par les écoles d'ingénieurs, certains diplômes d'écoles supérieures de commerce, les diplômes des IEP (instituts d'études politiques), ceux des écoles d'architecture, etc. Mais ces diplômes ne se dénomment pas “masters” car seules les universités sont autorisées à délivrer un diplôme national de master. L'ouverture du diplôme de master est soumise à une procédure d'habilitation par le mi­nistère de l'Éducation nationale. De ce fait, il ne peut être délivré de master par une école privée que dans le cadre d'une convention avec une université.

Découvrez tous les masters recensés dans notre annuaire des formations

La difficulté, c'est que le terme français “master” se traduit par “master” en anglais. D'où l'impossibilité de protéger cette appellation. Alors que vous ne verrez jamais une école délivrer une licence, vous trouverez nombre de “masters” proposés en dehors des universités. C'est le cas, par exemple, des masters européens. D'autres encore sont baptisés “Masters of Science” ou “Masters of Arts” pour correspondre à la dénomination anglo-saxonne. Il n'existe aucun organisme de certification pour évaluer ces derniers. Ils ne se valent donc pas tous, et leur qualité dépend essentiellement de l'établissement qui les délivre.