1. Admission postbac : faut-il redoubler sa terminale pour avoir un meilleur dossier sur APB ?
Boîte à outils

Admission postbac : faut-il redoubler sa terminale pour avoir un meilleur dossier sur APB ?

Envoyer cet article à un ami

Nombre de candidatures, ordre des vœux, modalités de sélection… sur ces aspects et de nombreux autres, il vous manque des informations pour bien choisir votre orientation postbac. L'Etudiant vous accompagne tout au long de la période de pré-inscription pour vous donner des réponses concrètes à vos questions et des conseils pratiques pour remplir vos dossiers de candidature.

Je n'ai pas d'idée pour l'année prochaine, est-ce un bon plan de refaire une terminale afin de renforcer mon dossier ?

Si vous vous posez cette question, c'est certainement parce que vous souhaitez postuler dans une filière sélective qui recrute sur dossier scolaire (plus éventuellement avec entretien de motivation, tests, etc.). Pour accéder aux licences universitaires, le baccalauréat suffit, vos notes de première et de terminale ne sont pas examinées (sauf pour les licences dites sélectives, justement). 

Pour être pris en CPGE, en BTS, en licence sélective ou dans les écoles d'ingénieurs, de commerce, d'architecte... il est important d'avoir de bonnes notes dans les matières principales de la filière que vous visez. Mais dites-vous bien que refaire une terminale juste pour tenter d'améliorer ses notes n'est pas la meilleure solution, d'autant que les places manquent !

Lire aussi : Redoubler en cas d’échec au bac : attention, manque de places !

Vous avez de bonnes notes, mais encore insuffisantes pour une prépa très cotée ? 

Certaines prépas sont tellement sollicitées qu'elles ne recrutent pas en deçà de 14/20 de moyenne générale, notamment dans les lycées à très bonne réputation, qui reçoivent énormément de demandes. Chaque année par exemple, le lycée du Parc à Lyon compte pas moins de 10.000 candidatures en prépa via Admission-postbac !

Imaginez que vous redoubliez votre terminale et obteniez de meilleurs résultats. Vos notes de première et celles de votre précédente terminale seront quand même examinées, et votre moyenne générale des trois années ne fera pas un bond aussi spectaculaire que vous l'espérez.

Quelles autres perspectives que le redoublement ? 

Et si vous vous intéressiez à d'autres prépas que la plus demandée de votre région ? Bon nombre d'entre elles seront sans doute intéressées par votre candidature, même si vous n'avez pas 14 de moyenne ! N'oubliez pas que vous avez le droit de faire jusqu'à 12 candidatures en prépa, qui peuvent même être dédoublées en 24 vœux à classer si vous choisissez de postuler aussi avec l'option internat (lorsque c'est possible).

Avez-vous pensé aussi aux DUT (diplômes universitaires de technologie) ? L'entrée se fait également sur dossier, mais il n'est pas forcé d'être un crack pour y entrer. Il existe de très nombreuses spécialités un peu partout en France (voir la liste de tous les DUT), et ces études en deux ans vous permettent de poursuivre ensuite vers une licence professionnelle ou d'entrer en école d'ingénieurs via les admissions parallèles par exemple (notamment si vous avez un DUT génie électrique et informatique industrielle ou un DUT génie mécanique et productique).

Si vous visez une prépa littéraire, avez-vous songé à partir quelques mois à l'étranger après l'obtention de votre bac, pour booster vos langues et revenir avec un très bon niveau ? 

Des expériences professionnelles (stages ou jobs) peuvent aussi vous permettre de faire une pause dans vos études pour mieux rebondir l'année suivante en voie sélective. 

Dans ces deux derniers cas, vous pourrez retenter une CPGE à bac+1 (que vous ayez validé ou non cette année postbac), puisque la plupart des classes prépas examinent les candidatures des bac+1 au même titre que celles des bacheliers de l'année… 

Lire aussi : À bac+1, l'avis du proviseur est-t-il encore visible dans mon dossier APB ? 

Rien n'est jamais gagné d'avance, à vous de choisir un cursus ou une expérience que vous pourrez valoriser l'an prochain.