1. APB : quoi de neuf en 2017 ?
Boîte à outils

APB : quoi de neuf en 2017 ?

Envoyer cet article à un ami
La procédure APB concerne plus de 750.000 candidats chaque année. // © Manu Boisteau pour l'Etudiant
La procédure APB concerne plus de 750.000 candidats chaque année. // © Manu Boisteau pour l'Etudiant

La session 2017 d'APB est ouverte depuis le 1er décembre 2016. Vous pouvez vérifier quelles formations sont présentes sur le portail et lire leur présentation. Pas de grande révolution cette année, mais quelques petites évolutions de la procédure. L’objectif : permettre à davantage de lycéens d’obtenir le meilleur vœu possible d’orientation postbac.

Les grands principes d’APB ne changent pas : pour vous préinscrire en première année d’études supérieures, vous devrez ouvrir votre dossier de candidature sur Admission-postbac.fr entre le 20 janvier et le 20 mars 2017. Vous avez le droit de formuler jusqu’à 24 candidatures, dont 12 maximum par famille de formations (12 BTS, 12 formations d’ingénieurs…). 

12 candidatures en prépa et en MANAA 

Jusqu’en 2016, il y avait une restriction pour les classes prépas et les MANAA (mise à niveau en arts appliqués). 

Ce n’est plus le cas. Désormais, vous pourrez sélectionner 12 candidatures en MANAA (au lieu de trois auparavant), et 12 candidatures en classes prépas, y compris dans la même voie (filière littéraire, scientifique ou économique et commerciale), alors qu’un maximum de six candidatures par voie était possible jusqu’à présent.

De manière générale, les formations qui étaient regroupées ensemble sont désormais distinctes : vous pourrez donc par exemple faire 12 candidatures en formations paramédicales + 12 candidatures en formations sociales. Auparavant, c'était 12 candidatures maximum pour l'ensemble de ces formations préparant aux concours sociaux et paramédicaux.

Lire aussi : APB : 60 questions-réponses sur la procédure Admission-postbac

Candidatures groupées : possibilité d’interclasser des vœux 

Pour les licences très demandées, dites “en tension” (filières droit, PACES, psychologie et STAPS), vous devrez choisir la candidature correspondant à cette filière dans votre secteur, et classer tous les sous-vœux, c’est-à-dire toutes les universités de votre secteur proposant cette filière. 

Mais cette année, à la différence de vos prédécesseurs qui ont expérimenté cette mesure en 2016, vous aurez la possibilité d’intercaler d’autres candidatures entre les sous-vœux d’une licence en tension. Par exemple, vous pourrez choisir en vœu 1 : “L1 en droit à l’université Paris 2”, intercaler un vœu 2 en DUT carrières juridiques et poursuivre en vœu 3 avec une autre L1 en droit à l’université Paris 1, etc. 

Des vœux "obligatoires" ou "fortement recommandés" 

Tous les élèves en terminale ES, L ou S sont contraints par la plateforme APB de commencer par choisir une licence “libre” de leur académie. Il s’agit des licences “pouvant habituellement accueillir tous les candidats de l’académie”, qui sont identifiées par une pastille verte sur le site. 

Cette mesure expérimentée en 2016 s’est avérée concluante, d’après le bilan du Ministère, d’où sa reconduction. En effet, elle a contribué à faire baisser de 12 % le nombre de candidats sans proposition par rapport à la session 2015. En terminale générale, ils étaient 97,6 % en 2016 à avoir eu une proposition (pas forcément sur leur vœu n°1). 

Lire aussi : Les chiffres clés d'APB 2016

À noter qu’en 2017, les futurs bacheliers technologiques seront “fortement incités” à formuler des candidatures en DUT, et les bacs pro en BTS. 

L'apprentissage traité à part

Les candidatures en apprentissage se feront désormais dans une liste à part des autres candidatures (sous statut scolaire), entre le 20 janvier et le 25 septembre 2017. Vous n'aurez pas à classer vos vœux par ordre de préférence pour cette liste. 

Dès que vous présenterez à une formation un contrat d'apprentissage signé avec un professionnel, et que cette dernière peut vous accueillir, vous aurez automatiquement une proposition d'admission sur APB pour cette formation.

Attention : si vous avez déjà accepté une proposition d'admission pour une formation sous statut scolaire, vous devrez faire un choix entre les deux formations.

Les dossiers de candidature dématérialisés

Fini, les photocopies et la course jusqu’à la Poste le jour de la date limite d’envoi des dossiers ! Les documents demandés par les formations sélectives (bulletins, CV, lettres de motivation…) sont tous dématérialisés. Il suffira de compléter les formulaires en ligne ou de joindre des versions électroniques de vos documents, au plus tard le 2 avril. 

Les candidatures dont les dossiers seront complets au 2 avril devraient être automatiquement confirmées, afin de pallier les oublis. Normalement, c'est à vous de cliquer sur "confirmation" une fois que votre candidature est prête à être envoyée à la formation. 

Il serait également question d’une appli APB qui vous permettrait de recevoir des notifications en cas de dossier incomplet. Reste à savoir si elle sera prête à temps pour cette année.

Répondre “oui mais” lors de la 3e phase d’admission 

Il y a trois phases d’admission en procédure “normale” sur APB, la première ayant lieu le 8 juin à 14 h. Si l’on vous fait une proposition sur un vœu autre que votre vœu n°1, vous avez la possibilité de répondre “oui mais”, afin de conserver cette proposition tout en espérant obtenir un meilleur vœu à la phase suivante. 

Jusqu’ici, il n’était pas possible de répondre “oui mais” à la phase 3 d’admission, mais seulement “oui définitif” ou “non”. Mais ce ne sera pas le cas pour vous, candidats 2017 : vous pourrez encore répondre “oui mais” à une proposition en phase 3, ce qui vous laissera la possibilité d’aller en procédure complémentaire tout en conservant cette proposition d’admission.

La procédure complémentaire prolongée

La procédure complémentaire, qui permet de proposer les places encore vacantes des formations aux candidats n'ayant pas obtenu satisfaction en procédure normale, évolue également. Alors qu'elle s'achevait habituellement au 15 septembre, elle sera prolongée jusqu'à fin septembre en 2017. 

Plus précisément : vous pourrez saisir des vœux jusqu'au 25 septembre. Les propositions et les listes d’attente seront affichées jusqu'au 29 septembre, et vous pourrez répondre à une proposition jusqu'au 30 septembre.

À vos claviers !