1. Parcoursup : comment remplir votre "projet de formation motivé" ?
Boîte à outils

Parcoursup : comment remplir votre "projet de formation motivé" ?

Envoyer cet article à un ami
Parcoursup // © letudiant.fr
Parcoursup // © letudiant.fr

Motiver chaque demande de formation, y compris en licence, voilà une nouveauté de Parcoursup, le portail national d’inscription dans l'enseignement supérieur. L'Etudiant vous guide pour réussir cette étape.

Lorsque vous formulez un vœu de formation dans Parcoursup, le logiciel vous demande si vous voulez remplir “maintenant” ou “ultérieurement” le formulaire “projet de formation motivé”. Choisissez la seconde option : il est préférable de rédiger un brouillon que vous pourrez faire relire à votre entourage : parents, professeurs principaux, conseillers d’orientation… avant d’en rédiger la version définitive dans votre dossier.

Premier conseil : avant d’expliquer votre motivation… soyez sûr d’être motivé ! Cela semble évident, mais chaque année, des candidats remplissent leur dossier avec des vœux “par défaut”, faute d’avoir suffisamment pensé à leur orientation postbac. “Le fait de demander aux candidats leur motivation les incite à la réflexion. C’est aussi une démarche pédagogique”, analyse Virgile Sarlin, adjoint au chef du SAIO (service académique de l’information et de l’orientation) d’Aix-en-Provence.

Lire aussi : Parcoursup : comment créer votre dossier de candidat

Glanez des informations précises

Comme vous l’explique la plate-forme (cliquez sur le lien “Obtenir de l’aide pour rédiger cette rubrique”), commencez par bien lire les informations sur les formations qui vous intéressent. Comparez les disciplines, l’organisation des enseignements (rythme, statut scolaire versus.apprentissage…), les stages (combien, en quelle année ?), le choix des langues, le type de diplôme, les passerelles en cas de réorientation, les débouchés, les statistiques sur l’insertion professionnelle…

Dans la mesure du possible, contactez des étudiants de ces formations. Plusieurs solutions s’offrent à vous : lors des journées portes ouvertes des établissements, mais aussi lorsque des étudiants viennent dans votre lycée (semaine de l’orientation), via les associations étudiantes ou encore par les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Twitter, principalement).

Il existe également des plates-formes qui mettent en lien lycéens et étudiants, comme Inspire, ou des entreprises et des lycéens, telles que l’Association Jeunesse et Entreprises, qui vous permet de découvrir des métiers.

Lire aussi : Journées portes ouvertes : cinq pièges à éviter pour en tirer le maximum

Des démarches d’autant plus utiles que vous pourrez les mettre en avant dans votre projet de formation motivé !

Rédigez un texte personnalisé

Une fois que vous êtes sûr-e de votre choix, vous pouvez vous atteler à la rédaction de votre texte. Par défaut, il est limité à 1.500 caractères, ce qui correspond sur Parcoursup à une dizaine de lignes dans le formulaire “projet de formation motivé” (un espace qui dispose d’un compteur de caractères).

Certaines formations ont toutefois paramétré une longueur plus importante pour vous permettre de développer vos arguments. Ce texte remplace, en effet, la lettre de motivation que pouvaient déjà demander les formations sélectives.

Il est primordial que ces quelques lignes émanent de vous : bannissez le copier-coller de modèles trouvés sur Internet ou de la prose de vos camarades de classe ! “La tentation serait aussi de mettre le même texte pour tous ses vœux, c’est à éviter”, souligne Virgile Sarlin.

En revanche, lorsque vous postulez à une même formation dans plusieurs établissements (par exemple, BTS électronique, classe prépa MPSI…), vous pouvez reprendre la partie “présentation de votre projet professionnel” et modifier uniquement la partie sur l’environnement d’études, “en montrant en quoi l’établissement est un plus pour y suivre cette formation”, glisse le conseiller.

Expliquez votre projet professionnel

L’idéal est d’attaquer avec votre projet professionnel, si vous en avez un. À défaut d’un projet très précis, indiquez en quoi la formation vous permettra de l’affiner. Si vous n’en avez pas encore, partez des attendus (nationaux, voire des déclinaisons locales) de la filière demandée, et montrez en quoi votre profil correspond à ces prérequis.

C’est là aussi que vous indiquerez les démarches que vous avez faites pour mieux connaître la formation. “Les candidats doivent montrer qu’ils ont cherché à s’informer par différents moyens : les journées portes ouvertes, les rencontres avec des étudiants, le site Internet terminales 2017–2018…”, illustre Virgile Sarlin. Le cas échéant, mentionnez aussi que vous avez suivi un MOOC (cours en ligne).

Lire aussi : Mooc #TrouveTaVoie : se faciliter ses choix d’orientation

“Au-delà de la formation, il est important de montrer en quoi l’établissement séduit : campus, possibilité de logement, organisation pédagogique…”, complète le chef-adjoint du SAIO aixois. Cette partie de votre texte sur l’environnement de travail doit être personnalisée pour chaque vœu.

Insistez sur vos atouts

Enfin, concluez avec les atouts de votre candidature : les points forts de votre parcours scolaire (surtout dans les matières qui intéressent la formation), les compétences acquises au lycée (par exemple, être délégué de classe montre votre capacité à parler au nom de vos camarades) ou en dehors (engagement associatif, jobs d’été, stages…). Pensez à mentionner vos séjours à l’international s’ils sont significatifs pour votre niveau de langue.

Lire aussi : Parcoursup : ce que les universités vont regarder dans votre dossier

Rassurez-vous : “Ce ne sont pas des critères discriminants, estime Virgile Sarlin. Une formation ne peut pas exiger que vous ayez le BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur).” Faire partie d’une association sportive, être licencié de l’UNSS (Union nationale du sport scolaire) est tout aussi valorisant.

Faites relire avant de valider

Lorsque vous êtes satisfait de votre texte, faites-le relire par une ou deux personnes de votre entourage. “Soignez votre expression et votre orthographe”, conseille Virgile Sarlin, qui a relu quelques lettres où “c’était parfois en option”. En effet, même si l’objectif de ce “projet de formation motivé” n’est pas de vous éliminer à la première erreur de syntaxe, mieux vaut faire bonne impression.

La motivation fait partie des principaux éléments – avec la fiche avenir – sur lesquels vont s’appuyer les formations pour départager les candidats (ou, dans le cas des licences, pour les orienter dans des “parcours personnalisés” si nécessaire). Elles pourraient donc tenir compte de la qualité de votre rédaction, d’autant qu’en licence, “des capacités d’expression écrite” font souvent partie des attendus.

Pour mémoire : tant que vous n’avez pas confirmé votre vœu (le 31 mars au plus tard), vous pouvez modifier vos éléments de candidature dans votre espace Parcoursup.