Préparer une licence chez les compagnons du devoir

Depuis la rentrée 2011, une « licence des métiers », véritable bac+3, complète l’offre de formation des Compagnons du devoir. Elle est ouverte à tous les bacheliers généraux, technologiques et professionnels.

Publié le

« Qu’est-ce que tu vas faire plus tard ? ». Cette question, Yannick Briche, aujourd’hui 26 ans, l’a souvent entendue quand il était adolescent. Sans savoir quoi répondre. Il finit donc par choisir un bac Génie mécanique, sans conviction, puis s'inscrit à la fac, en histoire : «J’en étais féru ». Mais après deux années d’études universitaires le jeune boulonnais ne sait toujours pas ce qu’il va faire de sa vie. Un jour, près de chez lui, son attention se pose sur un chantier de taille de pierre…

Tailleur de pierre : un métier intéressant pour un passionné d’histoire ! Les grands parents de Yannick lui suggèrent alors de préparer son CAP chez les Compagnons du devoir : « Le côté vie en communauté me faisait un peu peur, se souvient le jeune homme. A 21 ans, je me sentais trop vieux pour ça ! Mais j’ai quand même passé un entretien avec le prévôt (le directeur de la structure de formation) de la maison de Saumur. Et il m’a convaincu de tenter ma chance».

Des profils de plus en plus qualifiés

En 30 ans, les jeunes accueillis dans les « maisons » de l’association des Compagnons du devoir ont bien changé : comme Yannick, désormais 20% d’entre eux sont titulaires du bac, toute filières confondues.

« Depuis 5 ou 6 ans, nous avons de plus en plus de candidatures de jeunes qui ont commencé un diplôme à la fac ou dans une autre filière du supérieur et qui, déçus par cette expérience, viennent nous voir pour apprendre un vrai métier » confirme Thomas Guinet, le directeur régional Ile de France-Normandie de l’Association ouvrière des compagnons du devoir du tour de France (AOCDTF), la principale association de compagnons du devoir. Ces profils de jeunes sont recherchés par les Compagnons : plus motivés, plus cultivés, plus mûrs que leur public habituel, essentiellement constitués de jeunes sortant du collège, ces recrues ont « une employabilité exceptionnelle », dixit Thomas Guinet.

Une « licence des métiers » en alternance

A ces jeunes décrocheurs, l’AOCDTF propose désormais une "licence des métiers", véritable bac+3, développée avec le Conservatoire des arts et métiers (CNAM) et préparée en alternance.
Pendant leurs quatre années de formation, les aspirants compagnons partageront leur temps entre l’entreprise (trouvée avec l’aide des Compagnons) où ils seront salariés, et leur « maison », où ils gouteront à la vie en collectivité.

Tous les jeunes inscrits en licence feront aussi leur Tour de France, ce qui leur permettra de voyager de ville en ville, et de maison en maison, en multipliant les expériences professionnelles dans différentes entreprises. Cerise sur le gâteau, le programme de cette licence pas comme les autres prévoit aussi une année entière à l’étranger, dans des entreprises partenaires – c’est notamment pour cette raison qu’elle s’étalera sur quatre années et non trois.

Bardés d’un diplôme et d’une expérience professionnelle variée de 4 ans, ces futurs compagnons devraient réussir à trouver du travail sans difficultés dans toutes sortes d’entreprises, grandes comme petites, comme chef d’équipe ou responsable de travaux. Ceux qui le souhaitent pourront aussi reprendre ou créer leur propre entreprise, comme 44% des anciens compagnons.

Après 5 années de Tour de France, Yannick, lui, se prépare aujourd’hui pour son brevet professionnel, et travaille pour une entreprise de rénovation de la région parisienne. Son chantier du moment ? «Le Palais Royal ! Comme tailleur de pierre, j’interviens presque exclusivement sur des monuments historiques, et c’est tout ce que j’aime. Quand je commence à travailler sur un chantier, je prends le temps de me documenter sur le bâtiment, son histoire, son architecture… Pour un passionné d’histoire comme moi c’est un travail très enrichissant… Aujourd’hui, je peux dire que j’ai trouvé ma voie».


Texte et photos : Sandrine Chesnel
Janvier 2012


Le témoignage de Eddy Fruchard, formé à la charpente chez les Compagnons du devoir, aujourd’hui chef d’entreprise.

Trouver un établissement des Compagnons du devoir près de chez vous.

Portes ouvertes chez les Compagnons du devoir du 14 au 28 mai partout en France. 

Etes-vous fait pour vous former chez les Compagnons du devoir ? Faites notre test gratuit pour le savoir.

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus



Trouver une formation

Annuaire de l'alternance

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Les établissements à la une

Zoom sur

Voir toutes les fiches






calcul-salaire










Le blog de l'orientation



Découvrez « Conseils de classe »,
un blog de Bruno Magliulo, inspecteur d'académie honoraire, ancien professeur de sciences économiques et sociales et auteur dans la collection l’Etudiant.
Vous pourrez y débattre librement de tous les sujets liés à l’orientation et à l'actualité éducative.









OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site