1. BTS commerce international à référentiel commun européen (CI), ex-BTS commerce international
Boîte à outils

BTS commerce international à référentiel commun européen (CI)

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTS commerce international à référentiel commun européen, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui les proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2015. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTS commerce international à référentiel commun européen

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTS commerce international à référentiel commun européen

- Nombre d'établissements : environ 230

- Origine des admis en 2016 : 33,3 % bac STMG, 23,7 % bac ES, 21,8 % bac année antérieure, 9,9 % bac pro, 5,1 % bac L, 5,1 % bac S

- Taux de réussite : 83 %

LE PROGRAMME du BTS commerce international à référentiel commun européen

1re année :

- Volume horaire hebdomadaire : étude et veille commerciales internationales : étude et veille des marchés étrangers (6 h), informatique commerciale (3 h) ; vente à l’export : prospection et suivi de clientèle (6 h), communication et management interculturels (2 h) ; langue vivante A (3 h*) ; langue vivante B (3 h*) ; culture générale et expression (2 h) ; environnement économique et juridique (6 h)

*4h pour les élèves issus de terminale STMG ou de filière pro

- Enseignement facultatif : langue vivante C (2 h) ; aide au partenariat et à la mobilité (2 h) ; accès des étudiants aux ressources informatiques et documentaires de l’établissement (3 h)

- Volume horaire total de la 1re année : 1044 h

- Stage en entreprise : 8 semaines minimum (dont 4 à l’étranger)

2e année :

- Volume horaire hebdomadaire : vente à l’export : prospection et suivi de la clientèle (2 h), négociation vente (5 h), négociation vente en langue vivante étrangère, pour chacune des langues choisies (2 h) ; gestion des opérations d’import-export (7 h) ; langue vivante A (3 h) ; langue vivante B (3 h) ; culture générale et expression (2 h) ; environnement économique et juridique (6 h)

- Enseignement facultatif : langue vivante C (2 h) ; aide au partenariat et à la mobilité (2 h) ; accès des étudiants aux ressources informatiques et documentaires de l’établissement (3 h)

- Volume horaire total de la 2e année : 1044 h

- Stage en entreprise : 4 semaines minimum

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTS commerce international à référentiel commun européen (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTS commerce international à référentiel commun européen

Le titulaire du BTS commerce international contribue au développement international durable de l’entreprise par la commercialisation de biens et/ou de services sur les marchés étrangers et l’optimisation des achats dans un contexte de mondialisation. Il est chargé de mettre en oeuvre les choix stratégiques et de coordonner les opérations internationales entre les différentes fonctions de l’entreprise et/ou les partenaires extérieurs.
Grâce à son travail d’analyse et de remontée d’informations, il permet à l’entreprise de réagir aux évolutions de son environnement. Il exerce son activité auprès de la clientèle internationale (actuelle et potentielle) de l’entreprise, de ses fournisseurs étrangers (actuels et potentiels) et des prestataires de services (actuels et potentiels) agissant dans le cadre des activités à l’international.

- Exemples de métiers : assistant(e) commercial(e) export - assistant(e) import - assistant(e) aux achats à l'international - assistant(e) administrateur des ventes

- Poursuite d'études : licence professionnelle (assistant(e) commercial(e) trilingue , import-export, commerce international...), écoles de commerce

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.