1. BTS électrotechnique
Boîte à outils

BTS électrotechnique

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTS électrotechnique, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2015. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTS électrotechnique

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTS électrotechnique

- Nombre d'établissements : environ 300

- Origine des admis en 2016 : 59.2 % bac pro, 33 % bac STI2D, 3.9 % bac S, 2.4 % cursus universitaire, 1.2 % bac STMG

- Taux de réussite : 72,2 %

LE PROGRAMME du BTS électrotechnique

1re année :

- Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (3 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (4 h) ; construction des structures matérielles appliquées à l’électrotechnique (3 h) ; sciences appliquées (9 h) ; essais de systèmes (4 h) ; génie électrique (8 h)

- Enseignement facultatif : langue vivante étrangère 2 (1 h)

- Volume horaire total de la 1re année : 1056 h

- Stage en entreprise : 2 semaines

2e année :

- Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (3 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (3 h) ; construction des structures matérielles appliquées à l’électrotechnique (2 h) ; sciences appliquées (9 h) ; essais de systèmes (6 h) ; génie électrique (8 h)

- Enseignement facultatif : langue vivante étrangère 2 (1h)

- Volume horaire total de la 2e année : 924 h

- Stage en entreprise : 4 semaines

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTS électrotechnique (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTS électrotechnique

Le technicien supérieur en électrotechnique est spécialisé dans l'étude, la mise en oeuvre, l'utilisation et de la maintenance des équipements électriques. Ces équipements, de plus en plus sophistiqués en raison de l'évolution des technologies de l'informatique et de l'électronique, peuvent faire intervenir des procédés d'hydraulique, de pneumatique, d'optique. Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l’énergie électrique. C'est en maintenance et en conseil technique que les emplois se développent le plus rapidement.

- Exemples de métiers : technicien(ne) chargé(e) d'études - technicien(ne) de chantier en installations électriques - technicien(ne) de maintenance - électromécanicien(ne) - technicien(ne) d'essais - responsable de service après-vente

- Poursuite d'études : prépa ATS, licence professionnelle (électrotechnique, électronique, électricité...), écoles d'ingénieurs

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.