1. BTS environnement nucléaire
Boîte à outils

BTS environnement nucléaire

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTS environnement nucléaire, retrouvez en un clic le programme, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2015. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTS environnement nucléaire

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTS environnement nucléaire

- Nombre d'établissements : environ 10

- Origine des admis en 2016 : 36,2 % bac pro, 22,4 % bac année antérieure, 20,7 % bac STI2D, 13,8 % bac S, 3,4 % bac STMG, 1,7 % bac STL, 1,7 % autre bac technologique

- Taux de réussite : 93,9 %

LE PROGRAMME du BTS environnement nucléaire

- Volume horaire hebdomadaire en 1re et 2e année : culture générale et expression (2 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (3 h) ; sciences physiques et chimiques appliquées (4 h) ; analyse fonctionnelle et structurelle (5 h) ; stratégie et techniques d’intervention (8 h) ; activités pratiques (6 h) ; management d’équipe (2 h)

- Volume horaire total par an : 960 h

- Stage en entreprise : 4 semaines par an

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTS environnement nucléaire (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTS environnement nucléaire

L'activité du titulaire du BTS s'exerce dans les entreprises d’ingénierie, de recherche ou de production de l'industrie nucléaire, ou utilisatrices de sources radioactives, et chez les prestataires associés.
Dans ce contexte particulier, son travail consiste à s'ouvrir à la fois à des activités généralistes et à des activités plus spécifiques, telles que l’organisation et le suivi de travaux, la prise en compte des exigences de radioprotection-sécurité-sûreté-environnement, l'encadrement et la gestion d'équipe, l'organisation de prestations intégrées et la gestion de la sous-traitance, la gestion opérationnelle d'une installation, la participation à sa rénovation, l'organisation et le suivi de chantier de logistique de maintenance, l'organisation et le suivi de la gestion et du traitement de déchets, l’organisation et le suivi d'opération d'assainissement ou/et de démantèlement.

- Exemples de métiers : techncien(ne) nucléaire

- Poursuite d'études : licence professionnelle (radioprotection, industrie nucléaire, maintenance nucléaire, gestion des déchets et démantèlement...), prépa ATS, écoles d'ingénieurs

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.