1. BTS négociation et relation client (NRC)
Boîte à outils

BTS négociation et relation client (NRC)

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTS négociation et relation client, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2015. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTS négociation et relation client

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTS négociation et relation client

- Nombre d'établissements : environ 700

- Origine des admis en 2016 : 39,9 % bac STMG, 31,8 % bac pro, 14,8 % bac année antérieure, 9,2 % bac ES, 1,7 % bac S, 1,3 % bac L

- Taux de réussite : 76,7 %

LE PROGRAMME du BTS négociation et relation client

- Volume horaire hebdomadaire par an : français (2 h) ; communication en langue étrangère (3 h) ; économie générale (2 h) ; économie d’entreprise (2 h) ; droit (2 h) ; gestion des clientèles (5 h) ; relation client (5 h) ; management de l’équipe commerciale (3 h) ; gestion de projet (6 h).

- Enseignement facultatif : langue vivante 2 (2 h)

- Volume horaire total par an : 1080 h

- Stage en entreprise : 16 semaines

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTS négociation et relation client (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTS négociation et relation client

Ce technicien supérieur est un vendeur-manageur commercial qui gère la relation client dans sa globalité, de la prospection jusqu’à la fidélisation, et contribue ainsi à la croissance profitable du chiffre d’affaires compatible avec une optique de développement durable. Il inscrit son activité dans une logique de réseau en privilégiant le travail coopératif. En fonction de son expérience et de ses qualités, il peut devenir responsable d’une équipe commerciale, de taille variable selon l’organisation qui l’emploie.

- Exemples de métiers : responsable des ventes - prospecteur(trice) - animateur(trice) des ventes - vendeur - délégué(e) commercial(e) - chargé(e) de clientèle - télévendeur(se)

- Poursuite d'études : licence professionnelle (commerce et distribution, technico-commercial, commercialisation de produits et services, e-commerce et marketing numérique...), prépa ATS économie-gestion, écoles de commerce

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.