1. Quels débouchés après un BTS ?

Quels débouchés après un BTS ?

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier BTS et DUT : des formations courtes et encadrées BTS - DUT : quelles différences ? BTS-DUT : quelles sont les préférences des entreprises ? Quels débouchés après un BTS ? BTS-DUT : quels critères de sélection ? Cumuler BTS et DUT, une stratégie bien vue par les entreprises ? En DUT : le même type d'encadrement qu'à la fac ou qu’en prépa ? BTS : pour un projet réfléchi? Quand faut-il vraiment choisir entre le BTS et le DUT ? Quand envoyer son dossier de candidature pour entrer en BTS ou en DUT ? Choisir son BTS ou son DUT : qui peut me renseigner pendant l'année de terminale ? Comment choisir un BTS ou DUT en alternance ? Entrer en BTS - DUT sans le bac, est-ce possible ? Entrer en STS ou IUT : à quoi s'attendre pour l'entretien de sélection ? Peut-on changer de cursus en cours de BTS ou de DUT ? Quels salaires après un BTS ou un DUT ? BTS-DUT : le choix de l'établissement joue-t-il un rôle ? BTS ou DUT informatique : quelle stratégie pour accéder à une licence pro ? Quelle poursuite d'études après un DUT info-com ou un BTS communication ? Les licences professionnelles accueillent plus de BTS, est-ce vrai ? Faire un BTS ou un DUT : quel budget prévoir ? Un DUT en un an après un BTS ? BTS et DUT : une bonne stratégie pour éviter les écoles de commerce ? Quelle école de commerce après un DUT GEA ? Le match BTS MUC contre DUT tech de co : lequel choisir ? BTS-DUT : lequel pour intégrer une école d'ingénieurs ?

Voici les questions, et surtout les réponses, les plus fréquemment posées sur les BTS et les DUT. Inscriptions, admission, programmes, débouchés... Vous aurez toutes les clés pour choisir. Dossier extrait du guide de Christèle Boisseau-Potier, paru aux éditions l'Etudiant.

Le diplôme du BTS (brevet de technicien supérieur) est destiné avant tout à l’entrée dans la vie active bien qu’une poursuite d’études puisse être envisagée selon vos souhaits, les opportunités rencontrées et le contexte économique. Si vous poursuivez vos études (comme un tiers des concernés, selon les dernières statistiques), vous pouvez envisager de faire une 3e année de spécialisation en licence professionnelle.

Mais aussi, pour les meilleurs d’entre vous, tenter les écoles de commerce et écoles d’ingénieurs par la voie des admissions parallèles. Si un diplômé de BTS sur 3 décide de poursuivre ses études, en DUT (diplôme universitaire technologique), 6 diplômés sur 10 font ce choix. Avec l’harmonisation européenne des diplômes, le premier niveau de diplôme à bac+3 devient la norme. Toutefois, les tendances restent disparates selon les secteurs et disciplines concernés.

Les secteurs qui marchent ? Ça existe !


Il existe des filières qui "cartonnent" et qui vous offrent de réelles opportunités d’avenir.

L’industrie


Parmi les BTS particulièrement appréciés des professionnels, on trouve en premier ceux du secteur industriel. Notamment ceux qui se rapportent à l’informatique, comme le BTS informatique et réseau pour l’industrie et les services techniques qui aboutit à des fonctions de "hot-liner" ou celui de technicien en informatique industrielle. Les BTS maintenance industrielle et BTS mécanique et automatismes industriels sont également très demandés.

Les métiers du paysage


Sur les 3 dernières années, 9.000 emplois ont été créés dans le secteur du paysage. La quasi-totalité des entreprises du secteur pensent maintenir ou augmenter leurs effectifs dans les prochains temps. Avec une croissance constante depuis 10 ans, les métiers du paysage sont un secteur plutôt rassurant. Pour y accéder, vous pouvez envisager le BTSA aménagements paysagers, qui mène à des postes de techniciens supérieurs. Ces diplômés interviennent à toutes les étapes d’un projet d’aménagement paysager. Ils peuvent travailler en bureau d’études ou sur chantier.

L’hôtellerie et la restauration


Le secteur de l’hôtellerie-restauration connaît le plein-emploi mais manque cruellement de main-d’œuvre ! Les cafés, hôtels, restaurants, discothèques représentent le 4e employeur de France avec un chiffre d’affaires de 53 milliards d’euros. Le rapport du Commissariat général du plan relatif aux métiers en 2015 prévoit la création de près de 180.000 emplois dans le secteur d’ici 10 ans… Pour faire votre place dans ce domaine, optez pour le BTS hôtellerie-restauration, qui forme notamment des professionnels de la gestion de petits ou grands établissements et privilégiez l’alternance.

La fonction commerciale


Le secteur de la vente, qui compte tout de même plus de 100.000 commerciaux, reste un secteur d’avenir pour les titulaires du BTS NRC (négociation et relation client), BTS MUC (management des unités commerciales)… Les technico-commerciaux ont de bonnes perspectives d’emploi dans tous les secteurs d’activité.

Le secteur du bâtiment


Avec un recrutement chaque année de plus de 60.000 personnes pour pallier notamment les départs à la retraite, le secteur du bâtiment fait figure de proue pour tous les techniciens. Les bacs+2 y sont réellement convoités avec, entre autres, un plébiscite général pour les BTS bâtiment et BTS travaux publics, mais aussi le BTS enveloppe du bâtiment ou le BTS fluides, énergies, environnements.

D’autres secteurs


Les secteurs de l’immobilier, du social (avec un renouveau pour les services à la personne) mais aussi de la banque sont des domaines où les BTS sont très attendus.

La voie classique


Par cette voie, les entreprises ouvrent leurs portes aux diplômés de BTS en leur proposant des postes de techniciens supérieurs où les salaires d’embauche peuvent se révéler fort intéressants selon le secteur. En réalité, le taux de chômage des bacs +2 frôle les 7 %. C’est dans les secteurs de la banque et de l’industrie que se trouvent le plus grand nombre de perspectives. Plus que dans la communication et le secrétariat, mais les situations peuvent évoluer.

Bruno, ancien chasseur de têtes, le constate tous les jours : "Le marché de l’emploi est une sphère aux 1001 couleurs changeantes. Un jour, vous allez trouver des dizaines d’entreprises qui vont vous courtiser pour un recrutement massif ; le lendemain et pendant des jours, ce sera silence radio. La crise est toujours là, les groupes qui s’en sortent le mieux ont aussi ce côté frileux qui fait que la croissance et le recrutement sont ralentis de toute façon."

L’alternance, un tremplin vers l’emploi


L’alternance fonctionne comme une sorte de prérecrutement. Même si, en tant qu’apprenti, vous ne souhaitez pas rester dans l’entreprise d’accueil, l’expérience professionnelle que vous allez en tirer ne pourra que vous être bénéfique et vous servira de tremplin pour intégrer une autre entreprise.

Quoi qu’il en soit, cette expérience apparaîtra toujours comme un véritable atout sur votre CV. La preuve : le taux de chômage des diplômés par l’alternance est 2 fois moins important que celui des diplômés par la voie classique (diplôme obtenu évidemment), même s’il existe des variantes selon les spécialités.

Bien choisir son BTS ou son DUTPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.