Tous les articles

Une prépa pour réussir en école de commerce ?

Interrogés par l'Ifop, jeunes et recruteurs donnent leur avis sur les études en école de commerce. Une occasion de constater que les a priori sur ces écoles ont la vie dure.Interroger jeunes et recruteurs sur les études en école de commerce, c'était l'occasion de faire le tri entre idées reçues et véritables freins. Des réponses que commente pour nous Amandine, 22 ans, en deuxième année à l'ESC Grenoble (Ecole supérieure de commerce de Grenoble), admise via le concours Passerelle après son DUT (diplôme universitaire de technologie) information et communication.

Bien choisir sa classe préparatoire

Avec une vingtaine de filières différentes, les classes préparatoires aux grandes écoles accueillent chaque année quelque 37 000 bacheliers L, S, ES, et dans une moindre mesure STG, STI ou STL. Objectif : intégrer une école de commerce, une école d’ingénieurs, un IEP ou une ENS. Il existe aussi des préparations aux concours paramédicaux ou aux écoles d'art.Peur de ne pas avoir le niveau requis, de ne pas tenir le rythme, de rater les concours, de se retrouver le bec dans l’eau au bout de 2 ou 3 ans ? Trop d’élèves de terminale renoncent aux classes préparatoires pour ces mauvaises raisons !