1. DUT carrières juridiques (CJ)
Boîte à outils

DUT carrières juridiques (CJ)

Envoyer cet article à un ami

Vingt-quatre spécialités de DUT (diplôme universitaire de technologie) coexistent, certaines comportant plusieurs options. Pour mieux connaître chacune d’elles, consultez nos fiches : pour chaque spécialité, elles précisent le nombre d'IUT qui les proposent, les bacs les plus représentés dans chaque filière, les effectifs et les taux de réussite, le programme des enseignements et leur volume horaire, les débouchés professionnels et poursuites d'études possibles. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) – Effectifs dans les IUT 2016-2017 (août 2017) - Repères et références statistiques - édition 2017.

Où se former au DUT carrières juridiques

Cette formation est dispensée dans treize départements d'IUT parmi lesquels trois la proposent en apprentissage.

Pour trouver votre futur établissement :
consultez notre annuaire des formations.
pour une formation en alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation), consultez notre annuaire de l'alternance.

Les chiffres clés du DUT carrières juridiques


- Origine des admis : 
43,4 % bac ES, 31,7 % bac STMG, 13,7 % de bac L, 7,1 % de bac S
- Réussite en 2 ans :
66 %
- Effectifs 2016-2017 : 2 366

Le programme du DUT carrières juridiques


1re année

Disciplines juridiques fondamentales et économie de l'entreprise – Approcheintroduction générale au droit, fondamentaux du droit civil (droit des personnes, de la famille, des biens), droit processuel, fondements du droit constitutionnel, méthodologie et techniques d'expression juridiques, environnement et fonctionnement de l'entreprise. Volume horaire : 198 h au 1er semestre.

Droit et gestion de l'entreprise, communication et intégration professionnelle  : droit du travail, comptabilité et finance d'entreprise – comptabilité générale, technologies de l'information et de la communication (TIC niveau 1), expression et communication, langues étrangères, projet personnel et professionnel, découverte des métiers. Volume horaire : 198 h au 1er semestre.

Disciplines juridiques fondamentales et gestion de l'entreprise – Développement : droit civil – droit des contrats, Ve République et institutions européennes, droit commercial, droit du travail, comptabilité et finance d'entreprise, stratégie et développement de l'entreprise. Volume horaire : 269 h au 2e semestre.

Communication et intégration professionnelle – Développement : technologies de l'information et de la communication (TIC niveau 2), expression et communication, méthodologie et techniques d'expression juridiques (approfondissement du raisonnement juridique), langues étrangères, formalisation du projet personnel et professionnel. Volume horaire : 154 h au 2e semestre.

Volume horaire total de la 1re année : 819 h (cours magistraux, TD et TP) + 120 h (projet tutoré).

2e année

Disciplines juridiques et gestion de l'entreprise : droit de la responsabilité délictuelle, droit pénal général, droit administratif (notions fondamentales), droit des affaires – droit des sociétés, comptabilité et finance d'entreprise, sources et principes généraux du droit fiscal. Volume horaire : 240 h au 3e semestre.

Communication et intégration professionnelle : technologies de l'information et de la communication (TIC niveau 3), techniques spécialisées de rédaction professionnelle, langues étrangères, préparation du parcours post-DUT. Volume horaire : 205 h au 3e semestre dont 105 h de modules complémentaires* : administration publique, banque-assurance ou juriste d'entreprise.

Disciplines juridiques, gestion et communication : contrats spéciaux, droit administratif (notions approfondies), entreprises en difficulté – procédures collectives, comptabilité et finance d'entreprise, fiscalité de l'entreprise, technologies de l'information et de la communication (TIC niveau 4), techniques spécialisées de rédaction professionnelle, langues étrangères. Volume horaire : 356 h au 4e semestre dont 99 h de modules complémentaires* visant l'insertion professionnelle : administration publique, banque-assurance ou juriste d'entreprise.
* Les IUT décident des modules proposés, ils peuvent privilégier l'une des trois voies ou en proposer d'autres plus adaptées au bassin local d'emplois.

Stage professionnel : 10 semaines minimum.

Volume horaire total de la 2e année : 801 h (cours magistraux, TD et TP) + 180 h (projet tutoré).

Consulter le programme détaillé :
Le programme pédagogique national du DUT carrières juridiques (pdf).

Les débouchés et poursuites d'études du DUT carrières juridiques


Exemples de métiers :
assistant(e) de cabinet juridique, technicien(ne) comptable, gestionnaire de contrats d'assurance, assistant(e) administratif(tive).Le diplômé pourra par la suite exercer des fonctions juridiques, comptables ou commerciales dans différents secteurs :
- auprès des avocats, des officiers ministériels ou des collectivités territoriales, il assure les fonctions d’assistant juridique (suivi des affaires, information de la clientèle, gestion de dossiers…).
- au sein des entreprises privées, il assiste le directeur juridique ou le directeur des ressources humaines dans l’exercice de ses responsabilités (recouvrement de créances, instruction de dossiers, gestion du personnel…) et dans la gestion des relations avec les autres départements de l’entreprise et conseillers externes de celle-ci (avocats, assureurs, experts…).
- dans les compagnies d’assurances, il évalue et tarifie les risques et instruit les dossiers de la déclaration du sinistre jusqu’au règlement de l’indemnité.
- dans le secteur bancaire et au sein des organismes de crédit, il s’occupe de la gestion des dossiers précontentieux et contentieux. Il peut également instruire les dossiers de prêts et assurer leur suivi.
Par la voie des concours administratifs, le diplômé peut accèder à divers métiers de la fonction publique (greffier, contrôleur des douanes, rédacteur territorial...).

Consulter nos fiches métiers : secteur droit.

Poursuites d'études : licences professionnelles (métiers du notariat ; activités juridiques : assistant juridique ; activités juridiques : métiers du droit de l'immobilier...), licence AES, droit, administration publique sur dossier.

Bien choisir son BTS ou son DUTPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.