1. Écoles d'ingénieurs : les concours postbac Puissance 11 et Alpha fusionnent
Boîte à outils

Écoles d'ingénieurs : les concours postbac Puissance 11 et Alpha fusionnent

Envoyer cet article à un ami
Le nouveau concours offrira 3.000 places dans 16 écoles. // © PlainPicture / Paul Tait
Le nouveau concours offrira 3.000 places dans 16 écoles. // © PlainPicture / Paul Tait

Les deux concours postbac Puissance 11 et Alpha deviennent le concours Puissance-Alpha dès la session 2018. L'idée : permettre aux terminales S, mais pas seulement, de postuler à 16 écoles, via un seul dossier.

Avis aux lycéens qui rêvent d'une école d'ingénieurs sans passer par la case prépa : deux concours post-bac viennent de fusionner, pour créer le concours Puissance-Alpha. Il sera présent sur APB dès cette année scolaire 2017–2018, avec environ 3.000 places, réparties sur 16 écoles.

Ce nouveau concours regroupe les établissements auparavant présents dans Puissance 11 (ESAIP, HEI, ESIEE Paris et Amiens, les trois ISEN, ISEP, ESCOM, ESEO et CPE Lyon) et Alpha (EBI, Elisa Aerospace, ESIEA, EFREI-ESIGETEL et 3IL). D'autres écoles pourraient par la suite rejoindre également le concours.

Simplifier l'entrée dans l'enseignement supérieur

L'objectif de Puissance-Alpha : simplifier l'inscription des futurs étudiants. "Notre volonté est de faciliter l'entrée de ces lycéens dans l'enseignement supérieur. L'idée est que les candidats n'aient qu'un seul dossier et une seule journée d'épreuves. Et le concours ne prend qu'un seul vœu sur APB, pour nos 16 écoles", détaille Jean-Marc Idoux, président du concours et directeur du groupe HEI-ISA-ISEN (Yncréa Hauts-de-France).

Pour les bacheliers S, qui représentent la majorité des candidats, le tarif est fixé à 120 €. "Pour éviter qu'ils aient trop d'épreuves, nous nous sommes fixés sur quatre écrits : mathématiques, physique, chimie-biologie et motivation-personnalité. Ils auront donc ces épreuves écrites qui se tiendront une journée, dans une quarantaine de centres d'examen à travers la France. Nous disposons également de huit centres à l'étranger, dont à Dakar, Shanghai et au Qatar", précise le président du concours. La journée d'épreuves a déjà une date : le 28 avril 2018.

D'autres profils que les bac S

Mais le concours Puissance-Alpha vise également d'autres profils : les bacheliers ES et techno (SI2D et STL). "Pour ces candidats, pas d'épreuves écrites. Nous privilégions la motivation, à travers des épreuves orales qui auront lieu directement dans chaque école visée", souligne Jean-Marc Idoux. Pour ces profils, le tarif du concours est fixé à 50 €.

Quel que soit leur bac d'origine, les boursiers n'auront pas de frais d'inscription au nouveau concours. Il sera également ouvert aux bac+1 et bac+2, comme l'était déjà Puissance 11. Un site sera lancé en novembre, regroupant toutes les informations sur Puissance-Alpha.