Grandes écoles de commerce : comment elles vous arment pour demain

Partir en stage à Dubaï, décrocher un double diplôme franco-brésilien, suivre parallèlement à des cours de compta une filière théâtre… Les écoles de commerce rivalisent d’inventivité et multiplient les formules sur mesure pour attirer les étudiants.

Jessica Gourdon  —  Publié le

Au début des années 2000, les grandes écoles de commerce ont introduit dans leur cursus des séjours obligatoires à l’étranger, sous forme de stages ou d’échanges universitaires. 10 ans plus tard, il ne s’agit plus de partir une, mais deux fois au cours de son cursus. Toujours plus longtemps, toujours plus loin !

 
Partir plus souvent et plus seulement en Europe

 
Christian, en dernière année à l’ESC Montpellier, a déjà passé un an dans une Business School à Cardiff, puis un an en stage à Hanoi, au Vietnam, à la Chambre de commerce française. Et il compte bien repartir en Asie une fois son diplôme en poche. “Quand on a goûté à l’international, on ne peut plus s’en passer”, souffle-t-il.

À Euromed, le nouveau programme impose deux séjours : un en Europe, un hors du continent. “Cette ouverture culturelle est fondamentale, et c’est elle qui permettra la différenciation de nos étudiants sur le marché du travail. Les compétences techniques en gestion, les jeunes diplômés de Chine ou d’Inde possèdent les mêmes, et sont moins chers !” analyse Bernard Belletante, directeur d’Euromed.

 
Les campus “off shore” se développent

 
Pour accompagner cette tendance, les écoles ouvrent leurs propres sites “off shore”, qui leur permettent, entre autres, d’envoyer encore plus d’étudiants à l’étranger. L’EDHEC a ouvert des antennes à Singapour et à Londres, où elle dispense une spécialisation en finance. L’EM Lyon envoie une centaine d’élèves chaque semestre dans ses locaux à Shanghai, afin de les former au management à l’asiatique. À l’ESSEC, un quart des élèves effectuent une partie de leur scolarité sur le campus de l’école à Singapour.

Claire, 21 ans, étudiante à SKEMA (2011)
Claire, 21 ans, étudiante en 2011 en année de césure à SKEMA (en stage dans une agence de communication). Pendant son M1, elle a passé 6 mois sur le campus de SKEMA en Chine, puis 6 mois sur son autre campus aux États-Unis. (© Jessica Gourdon)

SKEMA a inauguré début 2011 ses bâtiments à Raleigh (Caroline du Nord), aux États-Unis. Environ 200 étudiants s’y succèdent chaque semestre et y suivent le programme de SKEMA en anglais. “C’est un cadre rassurant, on est pris en main de A à Z. L’école met même des appartements à notre disposition”, explique Claire, 21 ans, qui vient d’y passer 6 mois, après avoir séjourné un semestre sur le campus chinois de l’établissement. Antoine, 23 ans, envisage davantage cette expérience comme un complément : “Je viens de faire un an de stage à Atlanta, dans une entreprise de distribution de vin. Plutôt que de continuer ma scolarité à Lille, j’ai décidé de venir ici, d’autant que je veux plus tard travailler aux États-Unis”.
 

De plus en plus de doubles diplômes

 
Parallèlement, les écoles se sont lancées dans une course aux doubles diplômes. Réservés à un petit nombre d’élus, ces accords sont plus exigeants que les échanges type Erasmus : il ne s’agit plus de piocher des cours optionnels peuplés d’étudiants étrangers, mais de suivre un vrai cursus complet, et d’obtenir le diplôme de l’établissement.

“Pour quelqu’un qui veut vivre dans un pays en particulier, avoir un diplôme local est un atout incomparable. Cela permet aussi de figurer dans l’annuaire des anciens et de profiter des services de placement de l’établissement”, remarque Richard Perrin, directeur des relations internationales de l’EDHEC.

Jessica Gourdon

Sommaire du dossier

Laisser un commentaire

Filtrer :

Commentaires
0


Nos vidéos

TROUVER UNE FORMATION

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Annuaire de l'alternance

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Les palmarès de l'Etudiant

Les études par spécialité

Les établissements à la une

Zoom sur

Voir toutes les fiches

globalExam_300_250

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site