Tous les articles

Ma vie d'étudiante en Nouvelle-Zélande : Estelle, une future ingénieure aux antipodes Estelle a dû débourser 22.000 € pour s'inscrire à l'université d'Auckland. // © David Straight pour l'Etudiant
Estelle a dû débourser 22.000 € pour s'inscrire à l'université d'Auckland. // © David Straight pour l'Etudiant
Portrait

Ma vie d'étudiante en Nouvelle-Zélande : Estelle, une future ingénieure aux antipodes

Estelle, étudiante en troisième année à l’École centrale de Nantes, est partie en Nouvelle-Zélande pour achever son cursus d’ingénieur. Durant ce séjour, elle compte bien parfaire son anglais et profiter des paysages grandioses.

Y a-t-il de la place en bibliothèque ? Paul Bouzol a créé une appli pour le savoir Diplômé de Télécom Lille, Paul a fondé l'appli Affluences pour une meilleure gestion des places en bibliothèques. // © Delphine Dauvergne
Diplômé de Télécom Lille, Paul a fondé l'appli Affluences pour une meilleure gestion des places en bibliothèques. // © Delphine Dauvergne
Portrait

Y a-t-il de la place en bibliothèque ? Paul Bouzol a créé une appli pour le savoir

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR - Paul Bouzol, 27 ans, diplômé de Télécom Lille, a décidé de s’attaquer à un problème qu’il a connu quand il était étudiant : les files d’attente interminables en bibliothèque. Son appli mobile Affluences est déjà un succès avec plus de 100.000 téléchargements.

Antoine, à la tête du BDE de l'INSA Lyon : le parcours du président Dès le lycée, Antoine, le président du BDE de l'INSA Lyon, a choisi de mêler études et engagement associatif. // © S.Zoentsoa / Graines d’images
Dès le lycée, Antoine, le président du BDE de l'INSA Lyon, a choisi de mêler études et engagement associatif. // © S.Zoentsoa / Graines d’images
Portrait

Antoine, à la tête du BDE de l'INSA Lyon : le parcours du président

Antoine est le président du BDE (bureau des élèves) de l'INSA Lyon, l'un des plus gros de France. Il veille ainsi au bon fonctionnement de la vie associative de son école d'ingénieurs, tout en préparant son diplôme. Portrait.

Ma vie d’étudiante à Arts et Métiers : Julie, en Bachelor de technologie à Bordeaux Julie, étudiante en Bachelor de technologie à Arts et Métiers. // © Photo fournie par le témoin
Julie, étudiante en Bachelor de technologie à Arts et Métiers. // © Photo fournie par le témoin
Portrait

Ma vie d’étudiante à Arts et Métiers : Julie, en Bachelor de technologie à Bordeaux

Étudiante sur le campus bordelais d’Arts et Métiers, Julie ne prépare pas un diplôme d’ingénieur mais un Bachelor de technologie. Cette formation, unique en son genre, permet aux bacheliers STI2D d’obtenir en 3 ans un diplôme à la fois technique et généraliste. La jeune fille, qui espère poursuivre ses études en cursus ingénieur, apprécie l’accompagnement des profs et la vie associative du campus.

Une école d'ingénieurs sans le bac S ? Tentez votre chance ! L'UTBM recrute chaque année des bacheliers non titulaires d'un bac S, en première année du cycle préparatoire. Ils disposent, sur les deux premières années de formation, d'un accompagnement personnalisé. // © Marc Barral Baron / UTBM
L'UTBM recrute chaque année des bacheliers non titulaires d'un bac S, en première année du cycle préparatoire. Ils disposent, sur les deux premières années de formation, d'un accompagnement personnalisé. // © Marc Barral Baron / UTBM
Décryptage

Une école d'ingénieurs sans le bac S ? Tentez votre chance !

En école d’ingénieurs, 9 étudiants sur 10 sont titulaires d’un baccalauréat scientifique. Malgré cette prédominance incontestable, les établissements s’ouvrent à d’autres profils, accueillant des bacheliers généraux d'autres séries, des bacheliers technologiques et même quelques bacs pro. L’Etudiant a recueilli le témoignage et les conseils de 4 d’entre eux. Une école d’ingénieurs sans bac S : un parcours possible… à condition d’être plus que motivé.

Concours "Trophée Vidéo 2016" : dessine-moi un ingénieur ! Vous avez jusqu’au lundi 14 mars 2016 pour participer. // © IESF Ingénieurs et Scientifiques de France
Vous avez jusqu’au lundi 14 mars 2016 pour participer. // © IESF Ingénieurs et Scientifiques de France
Décryptage

Concours "Trophée Vidéo 2016" : dessine-moi un ingénieur !

Pour la deuxième année consécutive, L'association Ingénieurs et scientifiques de la région Île-de-France organise le concours "Trophée Vidéo" destiné aux étudiants en école d’ingénieurs ou en fac scientifique. L'occasion de donner votre vision du métier d'ingé de façon visuelle en quelques minutes chrono.

Fusions des écoles d’ingénieurs : quel impact pour vous, étudiants ? L'IFMA, installée sur le campus des Cézeaux à Clermont-Ferrand, a fusionné le 1er janvier 2016 avec sa voisine, l'École nationale supérieure de chimie (ENSCCF). // © 
L'IFMA, installée sur le campus des Cézeaux à Clermont-Ferrand, a fusionné le 1er janvier 2016 avec sa voisine, l'École nationale supérieure de chimie (ENSCCF). // © 
Décryptage

Fusions des écoles d’ingénieurs : quel impact pour vous, étudiants ?

Création de CentraleSupélec, rapprochement de l’École des mines de Nantes et de Télécom Bretagne, de l’IFMA et de Chimie Clermont-Ferrand… Le monde des écoles d’ingénieurs est en pleine fusion. Quelles sont les conséquences de ces regroupements d’établissements pour les étudiants ? Réponse en 5 points.

Bizutage : à Arts et Métiers le ministère veut mettre fin au pouvoir des anciens Arts et métiers devrait voir ses statuts modifiés pour diminuer l'influence de l'association des anciens en son sein. // © ENSAM
Arts et métiers devrait voir ses statuts modifiés pour diminuer l'influence de l'association des anciens en son sein. // © ENSAM
Enquête

Bizutage : à Arts et Métiers le ministère veut mettre fin au pouvoir des anciens

Depuis un an, l’école d’ingénieurs Arts et Métiers travaille à l’encadrement de la “période de transmission des valeurs”, terrain régulier d’actes de bizutage. Un rapport de l’IGAENER, Inspection générale des services du ministère de l’Éducation nationale dresse un bilan des actions menées par la direction. Et critique l’influence néfaste de l’association des diplômés sur le développement de l’établissement.

Ces futurs ingénieurs agronomes se mobilisent pour une agriculture raisonnée Les 12 étudiants en 3e année de l’ENSAIA organisateurs du colloque sur le thème du biocontrôle. // © Photo fournie par les témoins
Les 12 étudiants en 3e année de l’ENSAIA organisateurs du colloque sur le thème du biocontrôle. // © Photo fournie par les témoins
Portrait

Ces futurs ingénieurs agronomes se mobilisent pour une agriculture raisonnée

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR ! - L’agriculture raisonnée est l’un des thèmes abordés dans le documentaire "Demain", de Mélanie Laurent et Cyril Dion, qui cartonne au box office avec plus 500.000 entrées en huit semaines. 12 étudiants en 3e année de l’ENSAIA (École nationale supérieure d’agronomie et d’industries alimentaires) de Nancy, ont organisé un colloque sur le thème du biocontrôle le 8 février 2016.