Tous les articles

Une école d'ingénieurs sans le bac S ? Tentez votre chance ! L'UTBM recrute chaque année des bacheliers non titulaires d'un bac S, en première année du cycle préparatoire. Ils disposent, sur les deux premières années de formation, d'un accompagnement personnalisé. // © Marc Barral Baron / UTBM
L'UTBM recrute chaque année des bacheliers non titulaires d'un bac S, en première année du cycle préparatoire. Ils disposent, sur les deux premières années de formation, d'un accompagnement personnalisé. // © Marc Barral Baron / UTBM
Décryptage

Une école d'ingénieurs sans le bac S ? Tentez votre chance !

En école d’ingénieurs, 9 étudiants sur 10 sont titulaires d’un baccalauréat scientifique. Malgré cette prédominance incontestable, les établissements s’ouvrent à d’autres profils, accueillant des bacheliers généraux d'autres séries, des bacheliers technologiques et même quelques bacs pro. L’Etudiant a recueilli le témoignage et les conseils de 4 d’entre eux. Une école d’ingénieurs sans bac S : un parcours possible… à condition d’être plus que motivé.

Concours "Trophée Vidéo 2016" : dessine-moi un ingénieur ! Vous avez jusqu’au lundi 14 mars 2016 pour participer. // © IESF Ingénieurs et Scientifiques de France
Vous avez jusqu’au lundi 14 mars 2016 pour participer. // © IESF Ingénieurs et Scientifiques de France
Décryptage

Concours "Trophée Vidéo 2016" : dessine-moi un ingénieur !

Pour la deuxième année consécutive, L'association Ingénieurs et scientifiques de la région Île-de-France organise le concours "Trophée Vidéo" destiné aux étudiants en école d’ingénieurs ou en fac scientifique. L'occasion de donner votre vision du métier d'ingé de façon visuelle en quelques minutes chrono.

Fusions des écoles d’ingénieurs : quel impact pour vous, étudiants ? L'IFMA, installée sur le campus des Cézeaux à Clermont-Ferrand, a fusionné le 1er janvier 2016 avec sa voisine, l'École nationale supérieure de chimie (ENSCCF). // © 
L'IFMA, installée sur le campus des Cézeaux à Clermont-Ferrand, a fusionné le 1er janvier 2016 avec sa voisine, l'École nationale supérieure de chimie (ENSCCF). // © 
Décryptage

Fusions des écoles d’ingénieurs : quel impact pour vous, étudiants ?

Création de CentraleSupélec, rapprochement de l’École des mines de Nantes et de Télécom Bretagne, de l’IFMA et de Chimie Clermont-Ferrand… Le monde des écoles d’ingénieurs est en pleine fusion. Quelles sont les conséquences de ces regroupements d’établissements pour les étudiants ? Réponse en 5 points.

Bizutage : à Arts et Métiers le ministère veut mettre fin au pouvoir des anciens Arts et métiers devrait voir ses statuts modifiés pour diminuer l'influence de l'association des anciens en son sein. // © ENSAM
Arts et métiers devrait voir ses statuts modifiés pour diminuer l'influence de l'association des anciens en son sein. // © ENSAM
Enquête

Bizutage : à Arts et Métiers le ministère veut mettre fin au pouvoir des anciens

Depuis un an, l’école d’ingénieurs Arts et Métiers travaille à l’encadrement de la “période de transmission des valeurs”, terrain régulier d’actes de bizutage. Un rapport de l’IGAENER, Inspection générale des services du ministère de l’Éducation nationale dresse un bilan des actions menées par la direction. Et critique l’influence néfaste de l’association des diplômés sur le développement de l’établissement.

Ces futurs ingénieurs agronomes se mobilisent pour une agriculture raisonnée Les 12 étudiants en 3e année de l’ENSAIA organisateurs du colloque sur le thème du biocontrôle. // © Photo fournie par les témoins
Les 12 étudiants en 3e année de l’ENSAIA organisateurs du colloque sur le thème du biocontrôle. // © Photo fournie par les témoins
Portrait

Ces futurs ingénieurs agronomes se mobilisent pour une agriculture raisonnée

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR ! - L’agriculture raisonnée est l’un des thèmes abordés dans le documentaire "Demain", de Mélanie Laurent et Cyril Dion, qui cartonne au box office avec plus 500.000 entrées en huit semaines. 12 étudiants en 3e année de l’ENSAIA (École nationale supérieure d’agronomie et d’industries alimentaires) de Nancy, ont organisé un colloque sur le thème du biocontrôle le 8 février 2016.  

Sup’ENR, la dernière née des écoles d’ingénieurs Si les cours étaient délivrés à Perpignan, le cursus énergétique appartenait jusqu'à présent à Polytech Montpellier. // © U. Perpignan.
Si les cours étaient délivrés à Perpignan, le cursus énergétique appartenait jusqu'à présent à Polytech Montpellier. // © U. Perpignan.
Décryptage

Sup’ENR, la dernière née des écoles d’ingénieurs

Jusqu’à présent département de Polytech Montpellier, Sup’ENR vient d’être habilitée par la CTI (Commission des titres d'ingénieur) à délivrer son propre diplôme d’ingénieur. L’école interne à l’université de Perpignan recrutera ses étudiants via le groupe INSA.

Ma vie d’étudiant en école d'ingénieurs : Greg, de la Martinique à Télécom Saint-Étienne Greg, étudiant à Télécom Saint-Étienne, est président d'Inspire, la Junior-Entreprise de l'école. // © C. Authemayou
Greg, étudiant à Télécom Saint-Étienne, est président d'Inspire, la Junior-Entreprise de l'école. // © C. Authemayou
Portrait

Ma vie d’étudiant en école d'ingénieurs : Greg, de la Martinique à Télécom Saint-Étienne

Avant de rejoindre Télécom Saint-Étienne en 2014, Greg vivait en Martinique. Le jeune homme, passé par une prépa scientifique, a choisi de quitter son île natale pour se former aux métiers du numérique. Avec un objectif : devenir ingénieur-manager.

48 heures chrono dédiées à l’innovation 200 étudiants ont participé aux 48 Heures à Nancy, organisées du 12 au 14 novembre 2015. // © Philippe Bohlinger
200 étudiants ont participé aux 48 Heures à Nancy, organisées du 12 au 14 novembre 2015. // © Philippe Bohlinger
Décryptage

48 heures chrono dédiées à l’innovation

Environ 1.200 étudiants dans le monde ont réfléchi, du 12 au 14 novembre 2015, sur des problématiques d’innovation soumises par des entreprises. Le dispositif à vocation pédagogique "48 Heures pour faire vivre des idées" a été créé il y a 16 ans par l’école d’ingénieurs ENSGSI à Nancy (54).

Attentats à Paris : les étudiants étrangers solidaires Rassemblement à Paris après les attentats du 13 novembre. // © Franck Crusiaux / REA
Rassemblement à Paris après les attentats du 13 novembre. // © Franck Crusiaux / REA
Témoignage

Attentats à Paris : les étudiants étrangers solidaires

Les quelque 36.000 étudiants étrangers ont vécu les attentats du 13 novembre 2015 à des milliers de kilomètres de chez eux. Si certains ont pensé quitter la France pour rejoindre leur foyer, la plupart entendent bien aller au bout de leur cursus, “car il faut continuer d’avancer”.