1. Classement 2018 des écoles d'ingénieurs : le top 10 pour partir en échange académique pendant les études
Bancs d’essai

Classement 2018 des écoles d'ingénieurs : le top 10 pour partir en échange académique pendant les études

Envoyer cet article à un ami
Les élèves de l'EPITA peuvent, durant leur cursus, étudier dans de nombreuses universités partenaires (Allemagne, Pays-Bas, Italie...). // © EPITA
Les élèves de l'EPITA peuvent, durant leur cursus, étudier dans de nombreuses universités partenaires (Allemagne, Pays-Bas, Italie...). // © EPITA

Voici, d'après notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2018, les établissements qui envoient le plus longtemps leurs élèves en échange académique dans un pays étranger.

Aucune école n’échappe à l’internationalisation de la formation des ingénieurs. Toutes proposent désormais à leurs étudiants de partir en échange académique à l’étranger, dans un établissement partenaire. Idéal pour découvrir une autre culture, renforcer sa connaissance de la langue et acquérir de nouvelles connaissances ! Certains étudiants ne s’y trompent pas et partent autant que possible se forger une expérience internationale, qu’ils mettent bien en valeur ensuite sur leur CV. À l’EME, l’INSA Rennes, l’EEIGM et l’IPSA, presque tous les élèves passent au moins un semestre dans une université hors de France.

Lire aussi : Découvrez tous les résultats de notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2018

Part de diplômés 2016 ayant passé au moins six mois à l’étranger
IPSA, Ivry-sur-Seine (accessible à bac)100 %
EEIGM-INP Lorraine, Nancy (accessible à bac)93 %
EPITA, Le Kremlin-Bicêtre (accessible à bac)92 %
INSA Rennes (accessible à bac)88 %
EME, Rennes (accessible à bac)88 %
ENSAIT, Roubaix 81 %
ESAIP LaSalle, Angers (accessible à bac)79 %
ESME Sudria, Ivry-sur-Seine (accessible à bac)77 %
ECE, Paris (accessible à bac)77 %
UTC, Compiègne (accessible à bac)76 %

Les écoles sont accessibles à bac+2 sauf exception signalée.

Lire aussi : Les meilleures écoles d'ingénieurs dans 10 autres domaines

Zoom sur l’EPITA

L’école d’informatique privée, située aux portes de Paris, mais également dans plusieurs grandes villes de France, a saisi l’intérêt des échanges académiques et encourage ses élèves au départ. Résultat : 92 % des étudiants sont partis au moins un semestre dans une université partenaire. Parmi les choix proposés, des établissements européens, tel l’Institut de technologie de Karlsruhe en Allemagne, les universités d’Amsterdam aux Pays-Bas, de Sapienza à Rome, en Italie, et de Stockholm en Suède, mais aussi le Technion (institut de technologie) d’Israël, et d’autres sites africains et asiatiques, dont la très cotée université de Séoul, en Corée du Sud.