1. Diplôme d’ingénieur : au fait, c'est quoi l’habilitation CTI ?
Décryptage

Diplôme d’ingénieur : au fait, c'est quoi l’habilitation CTI ?

Envoyer cet article à un ami
Lors de son audit, la CTI doit s'assurer que les formations d'ingénieurs répondent toujours à une exigence de qualité et qu'elles s'adaptent aux nouveaux enjeux économiques. // © ISEN, Centrale Paris, ESTP, Alexis Chézière/Grenoble INP.
Lors de son audit, la CTI doit s'assurer que les formations d'ingénieurs répondent toujours à une exigence de qualité et qu'elles s'adaptent aux nouveaux enjeux économiques. // © ISEN, Centrale Paris, ESTP, Alexis Chézière/Grenoble INP.

Chaque année, quelque 130.000 étudiants se forment dans les 206 écoles d’ingénieurs que compte la France. Tous ces établissements, qu’ils soient publics ou privés ont un point commun : leurs formations d’ingénieurs ont toutes été accréditées par un organisme indépendant, la CTI (Commission des titres d’ingénieur). Comment est délivrée l’accréditation ? Pour combien de temps ? Quels sont les contrôles effectués sur les écoles ? Letudiant.fr répond aux questions fréquemment posées sur le sujet.

Le diplôme d'ingénieur, qu'est-ce que c'est ?

Le diplôme d'ingénieur est obtenu après cinq années d'études et confère à ses détenteurs le grade de master (bac+5). Le "cycle ingénieur" comprend trois années après un bac+2 : les équivalents des L3, M1 et M2 universitaires. Mais des établissements accueillent les étudiants tout de suite après le baccalauréat et proposent les deux premières années un cycle préparatoire intégré.

Seules les formations accréditées par la CTI permettent d'obtenir le titre d'ingénieur. Écoles publiques externes aux universités (les écoles Centrales, les Mines, etc.) ou internes aux universités (notamment les écoles du réseau Polytech), écoles privées, elles sont 206 en France et forment chaque année 130.000 élèves ingénieurs, inscrits sous statut étudiant ou apprenti.

Qu'est-ce que la CTI ?

La Commission des titres d'ingénieur est un organisme indépendant créé en 1934. Il a pour mission d'évaluer les formations d'ingénieurs en France, mais aussi à l'étranger. Grâce à un réseau d'expert, la CTI se rend dans les établissements pour les auditer et examiner leur mode de fonctionnement. Selon les résultats de son audit, la commission délivre alors un avis d'accréditation. C'est cet avis qui permet ensuite au ministère d'habiliter la formation et donc d'officialiser l'obtention du "label" CTI.

L'habilitation d'une formation est-elle définitive ?

Non, l'habilitation est délivrée pour une période allant de 1 an à 6 ans. Cette durée maximale est en train de changer pour être réduite à 5 ans. Il s'agit de caler l'audit de la CTI sur l'évaluation réalisée par un autre organisme indépendant, le HCERES (Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur). Ce dernier réalise ses évaluations tous les cinq ans.

Lors de l'audit de la CTI, quels points font l'objet d'une attention particulière ?

La CTI doit s'assurer que les formations d'ingénieurs répondent toujours à une exigence de qualité et qu'elles s'adaptent aux nouveaux enjeux économiques, internationaux, etc.

"Le diplôme d'ingénieur doit être en conjonction avec les attentes de la profession, explique Anne-Marie Joly, vice-présidence de la CTI. Les écoles doivent donc établir une liste de compétences, qui doivent être acquises par leurs diplômés." Il peut s'agir de la capacité à maîtriser la supervision d'un processus comme savoir négocier en anglais ou encore savoir évaluer les risques en matière de développement durable.

Habilitation pleine, habilitation restreinte de trois ans, d'un an... Comment déchiffrer l'avis rendu par la CTI ?

Plus que la durée, c'est le terme employé par la CTI qui permet de connaître sa décision. Une habilitation dite "pleine" signifie que l'école répond entièrement aux attentes de la commission. L'habilitation peut être pleine mais pour seulement 2 ans, si l'école avait, lors du précédent audit, obtenu une habilitation restreinte. Les 3 ans permettent donc d'arriver à 5 ans et d'attendre ainsi le nouvel audit.

Une habilitation restreinte de deux ou trois ans est délivrée lorsque l'école ne satisfait pas à certains critères, à l'image du niveau d'anglais exigé, par exemple. "Les écoles réagissent généralement dans les mois qui suivent, se réjouit Anne-Marie Joly. En revanche, il y a une vraie inquiétude à avoir lorsque l'école est habilitée pour une seule année. C'est un vrai ultimatum donné à l'établissement."

Quand une école perd son habilitation, les étudiants déjà inscrits obtiendront quand même un diplôme d'ingénieur ?

Oui : si l'étudiant est entré dans un établissement habilité, il en ressortira obligatoirement avec le diplôme d'ingénieur. À noter que ce cas de figure est extrêmement rare.

À l'inverse, les élèves d'une école récemment habilitée CTI pourront-ils prétendre au titre d'ingénieur ?

Non. L'habilitation CTI est effective à partir d'une date (septembre de l'année), clairement indiquée sur l'avis. Seuls les élèves inscrits dans l'école à partir de l'entrée en vigueur de l'habilitation pourront prétendre, en fin de cursus au diplôme d'ingénieur.