1. Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Florence, qui recherche l'excellence académique ?
Bancs d’essai

Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Florence, qui recherche l'excellence académique ?

Envoyer cet article à un ami
Florence, 17 ans, en terminale S, vise l'excellence académique. // © FL
Florence, 17 ans, en terminale S, vise l'excellence académique. // © FL

Quelles écoles d'ingénieurs conviendraient le mieux à Florence, élève de terminale S de 17 ans, qui aime gérer les équipes et recherche une école "reconnue", avec un bon niveau ? Découvrez ci-dessous le classement sur mesure qu'elle a pu établir grâce à la version personnalisable de notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2015.

Palmarès des écoles d'ingénieursDécouvrez notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2015

Florence : "J'aime manager"

Sans vouloir décrocher la lune, Florence, 17 ans, en terminale S au lycée Saint-Martin de Rennes (35), vise haut. Cette passionnée cherche une école à son goût depuis la seconde et enchaîne salons et journées portes ouvertes. Bonne élève, Florence recherche une école "reconnue", avec un bon niveau. Elle espère intégrer un cursus qui lui permettra de développer ses compétences managériales car elle "aime gérer les équipes".

Son critère : l'excellence académique

En accord avec ses ambitions, Florence privilégie le critère "excellence académique" pour classer les 165 écoles de notre palmarès. Basé sur cinq indicateurs, celui-ci met en valeur les écoles qui offrent un très bon niveau d'études, avec une ouverture importante au monde de la recherche. Premier indicateur de cette sélection, la “moyenne au bac des intégrés” permet d'évaluer le niveau de sélectivité exigé par les écoles. Les meilleures recrutent jusqu'à 80 % de bacheliers avec une mention très bien. C'est le cas de l'École polytechnique ou de Centrale Paris. Les concours pour intégrer ces écoles, accessibles majoritairement aux élèves de classes préparatoires (ou CPGE), sont de haut niveau.

Le "pourcentage de diplômés 2013 avec un double diplôme français" permettra à la jeune femme d'identifier les écoles qui ont noué des liens privilégiés avec des établissements partenaires (écoles de commerce, écoles d'architecture, etc.) afin d'offrir aux élèves une double compétence. Ce point est important pour Florence, qui souhaiterait développer un profil ingénieur-commercial.

Troisième indicateur retenu : le "pourcentage d'enseignants-chercheurs" : parmi le nombre total d'enseignants, combien ont également une mission de recherche ? Toutes les écoles de tête obtiennent la meilleure note à cet indicateur. Impliqués dans les activités de recherche, les formateurs peuvent diffuser auprès de leurs élèves la culture de la recherche. Les diplômés ingénieurs les plus intéressés continueront en doctorat. C'est ce que mesure l'indicateur "pourcentage de diplômés 2013 poursuivant en thèse". Si la moyenne dépasse à peine les 7 %, les écoles les plus axées sur la recherche ont des proportions très supérieures, telle l'ESPCI ParisTech, dont 65 % des diplômés 2013 s'inscrivent en doctorat. Florence pourrait opter pour cette voie, une fois diplômée. "Peut-être me découvrirai-je une passion pendant mes études ? Je trouve intéressant que des écoles proposent des pôles de recherche pour faire avancer la science." Pour compléter ce critère, l'Etudiant a analysé le "nombre de doctorants encadrés par le personnel de l'école".

- Voir notre méthodologie pour découvrir tous les indicateurs.

LE PALMARÈS DE FLORENCE

Voici les 49 écoles qui ont 10 points ou plus aux critères choisis par Florence. Cliquez ici pour décourir l'intégralité de notre palmarès "Excellence académique".

 palmares-ecole-ingenieurs-excellence-academique

Sommaire du dossier
Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Julien, qui vise l'étranger ? Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Guillaume, qui veut du concret ?