1. Aéronautique

Aéronautique

Envoyer cet article à un ami

Toutes les formations au métier de pilote d’avion professionnel sont difficiles d’accès, mais les critères de sélection varient. Il existe trois grandes filières civiles de formation : la filière d’Etat, via l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile), la filière Cadets de Air France, et enfin la filière privée. Les deux premières, gratuites, donc très courues, sont effectivement très sélectives. La dernière est ouverte à une plus grande diversité de profils, mais son coût est en lui-même un critère de sélection.

Trois concours à la prestigieuse ENAC
L’Ecole Nationale de l’Aviation Civile forme en deux ans des pilotes de ligne prêts à être embauchés par les compagnies. La formation est très courue. Chaque année, plus de 2000 candidats et candidates se présentent pour une cinquantaine de places seulement…
Trois voies de recrutement sont possibles pour les futurs pilotes : le concours EPL/S (ouvert aux bacheliers), le concours EPL/U (ouvert aux titulaires d'un bac+2 scientifique déjà titulaires du certificat théorique de pilote de ligne) et le concours EPL/P (pour les candidats bacheliers titulaires d’une licence de pilote professionnel). En toute logique, la majorité des candidats et des candidates s’inscrit au concours EPL/S : les épreuves reposent sur le programme des classes préparatoires scientifiques de première année, et la majorité des jeunes sélectionnés est effectivement issue de maths sup.

Etre cadet chez Air France
La filière cadet de la compagnie Air France (devenirpiloteairfrance.com) s’adresse à tous les titulaires d’un bac S +2 (garçons ou filles). Voilà pour la théorie. Dans les faits, la majorité des jeunes retenus est issue de classes prépas scientifiques. Les épreuves sont variées : épreuve d’anglais, épreuve de niveau, épreuve de comportement professionnel. L’épreuve de niveau consiste en un ensemble de tests destinés à évaluer les capacités intellectuelles : tests spatiaux, tests de rapidité, test de mesure de l’efficience globale. Quelques dizaines de places seulement sont proposées chaque année.

Des (gros) sous de côté ?
Les écoles privées attirent généralement tous les candidat malheureux aux concours de recrutement des deux autres filières civiles de formation. Mais la majorité des candidats finit par renoncer à son rêve en constatant le coût de ces établissements : de 60 000 à 92 000 € d’après le SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne) ! Un peu cher quand on sait que l’emploi n’est pas garantit à la sortie de la formation…

Sommaire du dossier
Quelles sont les conditions physiques et de diplômes pour travailler comme hôtesse de l’air ou comme steward ? Je rêve de devenir spationaute, le métier est-il aussi difficile d’accès qu’il y paraît ? J’aimerais travailler dans la construction aéronautique. Quels diplômes post-bac doit-on décrocher et puis-je passer par la fac ?