1. Quelles études pour devenir expert-comptable ?

Quelles études pour devenir expert-comptable ?

Envoyer cet article à un ami

Huit ans, pas moins ! C'est la durée des études qui mènent au métier d'expert-comptable. Pour y arriver, plusieurs voies sont possibles.

L’expert-comptable accompagne, conseille, assiste des entreprises dans leur création et leur développement. Il participe ainsi à leur stratégie. Pour les petites sociétés, il peut tenir la comptabilité de bout en bout, des écritures comptables au bilan. Souvent, l’expert-comptable est également commissaire aux comptes. Dans ce cas, en tant qu’observateur indépendant, il vérifie et certifie des comptes des entreprises et garantit la fiabilité des informations financières. 

Pour devenir expert-comptable, 8 années d’études après le bac sont nécessaires. Il faut compter 5 ans d’études théoriques (avec la possibilité de faire sa formation en alternance) et 3 ans de stage professionnel obligatoire pour obtenir le DEC (diplôme d’expertise comptable). Un cursus long, qui exige des connaissances dans beaucoup de domaines. 
 

Quel bac choisir au départ ?

Les bacs les plus conseillés sont les bacs S, ES, STG CFE (comptabilité et finance d’entreprise) voire L option maths. Mais "ce qui prévaut, c’est la capacité de travail de l’étudiant", souligne surtout Patrick Boisselier, directeur du département CCA (comptabilité, contrôle, audit) de l’INTEC (Institut national des techniques économiques et comptables)

Le cursus "classique" consiste tout d’abord à obtenir le DCG (diplôme de comptabilité et gestion), en 3 ans, qui équivaut à une licence. La formation est à la fois théorique avec des cours d’économie, de mathématiques, de langue (anglais), de management, etc. et technique avec des cours de comptabilité, de droit du travail, de fiscalité, de finance, de contrôle de gestion…

Après le DCG, vous passez le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et gestion), en 2 ans, l’équivalent d’un master. En DSCG, les candidats approfondissent leurs connaissances et acquièrent de nouvelles compétences en audit (interne, financier, légal...) À l’issue de la formation, les diplômés sont à même d’analyser des situations complexes et de prendre des décisions stratégiques. 
 

Un stage de 3 ans pour aller jusqu’au DEC

 Après le DSCG, il est nécessaire de faire un stage de 3 ans, rémunéré, pour passer le DEC (diplôme d’expert-comptable). À l’issue de cette période, ils obtiennent une attestation qui leur permet de s’inscrire à l’examen. Celui-ci se compose de 3 épreuves : la soutenance d’un mémoire, une épreuve écrite sur la révision contractuelle et légale et une autre sur la réglementation professionnelle. Seuls les titulaires du DEC sont autorisés à s’inscrire au tableau de l’Ordre des experts-comptables. 

Où se former ? Vous pouvez suivre le cursus dans des écoles publiques (les instituts nationaux des techniques économiques et comptables) ou privées.
 

Les chemins de traverse et autres voies

Il existe d’autres cursus qui permettent d’accéder à la profession ou de rejoindre le cursus comptable à différents niveaux. Après le bac, vous pouvez passer par un diplôme à bac+2 comme le BTS CGO (comptabilité et gestion des organisations) ou le DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) option finance-comptabilité. Cela vous dispensera de certaines épreuves du DCG. 

Vous pouvez également passer par la fac. Après une licence (droit, sciences économiques, maths…), rejoignez l’un des 38 masters CCA (contrôle, comptabilité, audit), recommandés par Julien Tokarz, vice-président de l’ECF Ile-de-France (un syndicat d’experts-comptables et de commissaires aux comptes). En 2 ans, vous vous préparez aux épreuves du DSCG. 

Vous pouvez aussi rejoindre une école de commerce avant de rebondir vers le cursus d’expert-comptable. Grâce à des options (liées à la comptabilité), vous serez dispensé de certaines épreuves du DSCG. 

Sommaire du dossier
Retour au dossier Quelles études pour devenir expert-comptable ? Devenir expert-comptable : les conseils des professionnels Témoignage : "Dans l’expertise-comptable, on ne s’ennuie jamais et il n’y a pas de chômage !" Témoignage : "Il faut aller au bout du cursus d’expert-comptable même s’il est très long"