1. Le banc d'essai 2016 des écoles en jeux vidéo : les préférées des pros
Bancs d’essai

Le banc d'essai 2016 des écoles en jeux vidéo : les préférées des pros

Envoyer cet article à un ami
Situé à Valenciennes, Rubika est reconnue à la fois pour ses formations en cinéma d’animation et celles en jeux vidéo. // © Rubika
Situé à Valenciennes, Rubika est reconnue à la fois pour ses formations en cinéma d’animation et celles en jeux vidéo. // © Rubika

Quelles sont les meilleures écoles de jeux vidéo selon les professionnels ? Dans lesquelles recrutent-ils en priorité ? L'Etudiant a interrogé des pros du secteur pour établir ce banc d'essai passant au crible 42 établissements et pour vous délivrer leurs précieux conseils qui vous aideront à choisir votre futur cursus.

Chaque année, nous demandons à des pros expérimentés quelles sont leurs écoles préférées et d'où sont issus les derniers recrutés. Qu'en ressort-il ?

Lire aussi : Zoom sur 42 écoles de jeux vidéo

Les écoles de jeux vidéo préférées des pros

Écoles de jeux vidéo Nombre de points Nombre de citations
Supinfogame-Rubika, Valenciennes 122 18
Gobelins - l'École de l'image, Paris 115 20
Isart Digital, Paris 95 18
ENJMIN (CNAM), Angoulême 86 12
LISAA, Paris 28 8
IIM (Institut de l'Internet et du multimédia), Paris 19 4

Les Gobelins et Supinfogame-Rubika sont, chacune dans leur catégorie, les écoles plébiscitées par le milieu académique. Tous les établissements présentés ci-dessus ont au moins été cités quatre fois dans notre enquête.

Lire aussi : Les avis de pros des années précédentes

Supinfogame-Rubika en tête

En jeux vidéo, c'est Supinfogame-Rubika qui arrive premier de notre classement. "Les jeunes qui en sont issus sont directement opérationnels en game design, gestion de projet et graphisme. C'est très important pour être recruté dans un studio", commente Emmanuel Forsans, directeur général de l'AFJV (Agence française pour le jeu vidéo). Caroline Tisserand, directrice de Rubika, justifie cette place notamment par le fait qu'elle est "une des rares écoles en jeux vidéo reconnues à délivrer un diplôme bac+5".

L'ENJMIN (École nationale du jeu et des médias interactifs numériques) du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), à Angoulême, sous statut public, propose un master jeux vidéo et de médias interactifs numériques à des élèves titulaires d'un bac+3. Cette école se distingue par son ouverture sur d'autres domaines que le jeu vidéo : "Le sujet de recrutement 2016 porte par exemple sur Jean-Paul Sartre", illustre Stéphane Natkin, directeur de l'école. L'ENJMIN a conçu un Mastère Spécialisé jeu vidéo et transmédia Interactive Digital Experiences, destiné aux titulaires d'un bac+6. Celui-ci est enseigné à Paris, aux Gobelins.

Lire aussi : Le banc d'essai des écoles de cinéma d'animation

L'Isart Digital propose une formation en apprentissage, "un pari risqué dans ce milieu qui recrute peu. Mais ce qui fait sa force, c'est qu'elle est située dans la région parisienne, qui concentre 70 % des professionnels des jeux vidéo", reconnaît le directeur de l'ENJMIN.

Pour Emmanuel Forsans, "le top 3 des formations en jeux vidéo est : Supinfogame-Rubika, l'ENJMIN, Isart Digital. Elles font partie des plus anciennes écoles, et leurs élèves sont présents dans tous les studios". Caroline Tisserand, directrice de Rubika, partage son avis : "C'est tout à fait logique que l'Isart Digital et l'ENJMIN soient avec nous dans le peloton de tête."

Quant aux Gobelins, si l'ensemble des directeurs de formations citent souvent cet établissement, les responsables d'école de jeux vidéo stricto sensu la placent au même niveau que l'ENJMIN. Avec raison, car son Mastère Spécialisé en jeu vidéo, reconnu par la Conférence des grandes écoles, est celui... de l'école d'Angoulême ! "Mais certains de nos graphistes, formés au design interactif, travaillent aussi dans le jeu vidéo", explique Pauline Gomy, coordinatrice pédagogique de cette formation.

L'IIM (Institut de l'Internet et du multimédia) "est plus tourné vers le management et la gestion de projet", précise Emmanuel Forsans. Moins spécialisée, LISAA (l'Institut supérieur des arts appliqués), à Paris, elle, est davantage identifiée comme une école d'arts appliqués par les recruteurs. "Elle est orientée graphisme, infographie, avec une spécialité en jeux vidéo, donc moins connue sur ce secteur que les autres écoles", souligne le directeur général de l'AFJV. Cependant, en 2016, l'école ouvrira une nouvelle formation spécialisée en gestion de projets de jeu vidéo, intitulée Game 3D Tech.

Notre méthodologie

Notre enquête porte sur deux secteurs : le cinéma d'animation et les jeux vidéo. En décembre 2015, nous avons envoyé un questionnaire à 700 directeurs de formations artistiques au sens large (architecture intérieure, audiovisuel, cinéma d'animation, design produit, graphisme, jeux vidéo, mode), leur demandant de citer les cinq meilleurs établissements français en cinéma d'animation et en jeux vidéo. En résulte un nombre de citations et un nombre de points, selon le rang accordé à la formation (1er = 5 points, 2e = 4 points, 3e = 3 points, 4e = 2 points et 5e = 1 point). Ces points sont doublés lorsque l'école est citée par un pair de sa catégorie.
Nos tableaux recensent les établissements qui proposent des formations initiales recrutant du niveau bac à bac+5 et menant au moins à un diplôme de niveau bac+2 (hors BTS). Les formations sont classées selon leur premier niveau d'entrée.
Ne sont pas répertoriées :
- les écoles qui préparent à un BTS (brevet de technicien supérieur), vous les retrouverez dans l'"Annuaire des formations" ;
- les formations de marketing du jeux vidéo.
Toutefois, quand des responsables mentionnaient régulièrement une de ces formations dans leur choix, nous l'avons gardée dans nos tableaux.

Les écoles étrangères les plus citées
University of Southern California, Los Angeles (Californie, États-Unis)
DigiPen Institute of Technology, Redmond (Washington, États-Unis)
- Centre NAD, Montréal (Canada)