1. Objectif un emploi dans l'environnement : comment se former ?
Boîte à outils

Objectif un emploi dans l'environnement : comment se former ?

Envoyer cet article à un ami
Le secteur éolien recrute les diplômés des filières courtes spécialisées. // © photlook
Le secteur éolien recrute les diplômés des filières courtes spécialisées. // © photlook

La préservation de l’environnement est au cœur de nombreux métiers (urbaniste, architecte, technicien, ingénieur, commercial…). Tour d’horizon des cursus qui vous sensibilisent ou vous préparent aux "métiers verts".

 

Vous êtes sensible aux enjeux sociaux et écologiques de notre planète et vous souhaitez travailler à la préservation de l'environnement ? De nombreuses opportunités s'offrent à vous, de l'agriculture biologique au traitement de l'eau et des déchets, en passant par le "verdissement" d'activités anciennes.

"Les métiers de ce secteur se sont beaucoup développés depuis le Grenelle de l'environnement, et ils évoluent en permanence", observe Mélanie Bezard, chargée de projet de l'Observatoire des métiers de l'EME (École des métiers de l'environnement), près de Rennes (35). Les formations suivent la même évolution.

Au sommaire de ce dossier :

- Métiers de la dépollution : de nombreuses formations
- Travailler dans l'énergie : les spécialités porteuses
- Se former à l'agriculture bio
- Les cursus dans l'immobilier : le bâtiment vert sera partout
- Ecoles de commerce : l'éthique de plus en plus au programme

L'avis de David Ascher, directeur d'emploi-environnement.com : "Les diplômes généralistes intègrent de plus en plus les questions environnementales" :

"Les métiers de l'eau, des déchets ou de l'énergie sont bien pourvus en formations spécialisées, notamment en BTS et en licences pro. C'est moins le cas au niveau ingénieur, où elles sont plus nombreuses dans l'énergie que dans l'eau ou les déchets. D'une manière générale, tous les diplômes généralistes (en bâtiment, chimie, transports...) intègrent de plus en plus les questions environnementales. Aujourd'hui, une formation de motoriste aborde forcément la réduction des pollutions automobiles. Cela dit, un cursus complété par une spécialisation en environnement est parfois préférable à une formation généraliste estampillée 'environnement'."

À consulter aussi

Les formations les plus "green"

Toutes les formations pour travailler dans l'environnement
Les écoles d'ingénieurs les plus "green"
Les écoles de commerce les plus "green"
Les universités qui ont la "green" attitude
- Formations en environnement : toutes vos questions / toutes nos réponses

- Quelles sont les études courtes qui donnent accès rapidement à un métier ?
- Du CAP au bac pro, toutes les formations de l'environnement en fiches

Les métiers verts

- Découvrez le métier de Christophe Clairo, éco-éducateur à la Ville de Paris, en vidéo

- Découvrez le métier d’Anthony Baudin, responsable d’exploitation chez Coved (Groupe Saur), en vidéo
- Comment choisir la bonne orientation pour travailler dans l’environnement ?
- Les métiers de l'environnement qui offrent le plus de débouchés 
- Nos conseils pour postuler dans l’environnement
Les fiches métiers du secteur
Quel avenir pour les métiers de l'environnement ?
Environnement : comment recrute le secteur ?
Métiers de l'environnement : vos questions / nos réponses
- “Les Métiers de l’environnement et du développement durable”, éditions l’Etudiant, 12,90 €.

Sommaire du dossier
Métiers de la dépollution : de nombreuses formations Travailler dans l'énergie : les spécialités porteuses Se former à l'agriculture bio Les cursus dans l'immobilier : le bâtiment vert sera partout Ecoles de commerce : l'éthique au programme