1. Informatique/idée reçue : Les débouchés sont plus nombreux après un bac + 5

Informatique/idée reçue : Les débouchés sont plus nombreux après un bac + 5

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Informatique/idée reçue : Mieux vaut opter pour une formation spécialisée Informatique/idée reçue : Il n’existe pas de cursus en informatique à l’université Informatique/idée reçue : Les formations d’informatique en alternance sont peu développées Informatique/idée reçue : Les débouchés sont plus nombreux après un bac + 5

« Réservées aux bacheliers S », « très spécialisées » : les formations en informatique collectionnent les clichés et les idées fausses. Voici de quoi faire coller le virtuel à la réalité.

VRAI
"Plus de la moitié des jeunes diplômés recrutés dernièrement sont titulaires d’un bac+5. Une tendance qui devrait s’amplifier dans les années à venir", assure Philippe Tavernier, le président de la commission social-emploi-formation du Syntec Informatique.

La concurrence étrangère et la complexification des technologies sont à l’origine de la perte de vitesse des besoins de bac+2. Exemple avec le BTS informatique de gestion, où 1 diplômé sur 2 exerce un métier en relation avec l’informatique. La concurrence accrue d’autres diplômés de l’enseignement supérieur, comme les DUT ou les licences pros, n’est pas étrangère à cette situation. Mais rien ne vous empêche de construire votre parcours par étape : décrocher un BTS ou un DUT, puis poursuivre en licence pro ou en école d’ingénieurs.

Dans les prochaines années, les fonctions de consultant, d’architecte logiciel ou de chef de projet auront la cote, alors que les métiers de développeur et de technicien de maintenance vont être moins pourvoyeurs d’emplois. Globalement, si la crise a bien ralenti les recrutements en 2009, 32.000 embauches par an sont prévues d’ici à 2012. 1/3 d’entre elles devraient concerner des diplômés avec moins d’1 an d’expérience professionnelle.

Sylvie Lecherbonnier