Dossier : Le palmarès 2008 des grandes écoles de commerce

De l’importance du réseau

Comparer les ESC les unes aux autres et mesurer les progrès accomplis par chacune d’elles : c’est la grille de lecture que nous vous proposons dans la version 2008 de notre traditionnel classement des grandes écoles de commerce. Verdict : elles n’arrêtent pas de s’améliorer !

Consultez aussi le classement 2009 des écoles de commerce.

Les cinq très grandes écoles de commerce françaises sont celles dont le nombre de diplômés en activité dépasse les 10 000. Le réseau des anciens ferait-il la valeur d’une grande école ? Il semblerait bien que oui, en France tout particulièrement. Les associations de diplômés les plus influentes sont aussi les plus anciennes, celles qui œuvrent depuis toujours, en marge de l’école elle-même, pour sa notoriété et son prestige. Les plus efficaces entretiennent le sentiment communautaire qui anime aussi bien les jeunes diplômés que les plus anciens au sommet de leur trajectoire. C’est par elles que passent la cooptation et l’accélération des carrières. L’annuaire des anciens, objet coûteux remis à jour chaque année, que certaines institutions ont d’ores et déjà choisi de dématérialiser sous une forme électronique, est aux yeux de nombreux diplômés le principal bénéfice de leur scolarité en ESC.

De plus en plus de fondations pour récolter les dons

Mais les temps changent. L’association des diplômés est gérée indépendamment de l’école qui a formé ses talents. Et aujourd’hui, à l’heure où leurs besoins de financement ne font que croître, les ESC attendent un vrai retour sur investissement de la part de leurs anciens, finalement assez peu reconnaissants jusqu’alors pour les institutions qui les ont formés. Un échange de bons procédés, en quelque sorte, comparable à ce qui existe dans les pays anglo-saxons. Il y a beaucoup à gagner : des diplômés en activité dépendent les offres de stage, les recommandations à l’embauche, mais aussi la réussite des campagnes de taxe d’apprentissage et de levée de fonds…
C’est sur le plan financier que les grandes écoles attendent le maximum de leurs grands anciens. D’où le nombre croissant des fondations, destinées à récolter les dons. Un ancien élève a fait cette année une donation record de 4 millions d’euros à la Fondation HEC, laquelle a multiplié par cinq ses recettes en quatre ans. La toute fraîche promotion 2007 a elle aussi été invitée à mettre la main à la poche, histoire de prendre de bonnes habitudes. Résultat de la campagne auprès des débutants : un don collectif de 95 000 euros. Ces nouveaux financements privés, a annoncé la direction d’HEC, serviront à l’embauche d’enseignants-chercheurs et aux financements de bourses d’excellence pour les meilleurs élèves. Un cercle très vertueux, donc.

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus



TROUVER UNE FORMATION

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Annuaire de l'alternance

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Les palmarès de l'Etudiant

Les études par spécialité


Les établissements à la une

Zoom sur

Voir toutes les fiches












YWC_2014_letudiant_300x150