1. Faire une double licence à la fac : sélection corsée à l'entrée
Décryptage

Faire une double licence à la fac : sélection corsée à l'entrée

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Faire une double licence à la fac : sélection corsée à l'entrée Programme, rythme, ambiance… ce qui vous attend en double licence Après une double licence, deux fois plus de débouchés Où faire une double licence ou une bilicence ? Les diplômes, spécialité par spécialité

Cursus très cotés, les doubles licences ne proposent qu'un nombre de places limité. D'où une sélection drastique à l'entrée. Sur quoi celle-ci est-elle basée ? Exemples dans trois universités.

Filières à capacité limitée, les doubles licences recrutent sur dossier et parfois entretien. La mention au bac est de rigueur ! La sélection pour les doubles diplômes entre Paris-Sorbonne et Sciences po Paris se limite ainsi à 30 à 40 places pour chaque licence : lettres et sciences sociales, histoire et sciences sociales ou philo et sciences sociales. Le recrutement se fait sur dossier puis entretien, hors procédure APB (admission-postbac.fr).

Vos activités extrascolaires les intéressent

Outre le dossier scolaire et les appréciations du lycée, le jury (composé d'enseignants de Sciences po et de l'université) est attentif aux activités extrascolaires. "Nous cherchons à déceler une ouverture culturelle et des intérêts par exemple artistiques, car le programme prévoit des ateliers d'écriture ou de théâtre", explique Éric Anceau, qui coordonne le double cursus histoire-sciences sociales à Paris-Sorbonne. Les élèves admissibles sont convoqués à un entretien de motivation où ils peuvent être interrogés sur leurs lectures, leur connaissance de l'actualité et, bien sûr, sur les raisons qui les ont poussés à être candidats.

“À l'UPMC, nous essayons de vérifier que les bacheliers ne viennent pas parce qu'ils sont poussés par leur entourage”


"En entretien, nous essayons de connaître leurs motivations personnelles et de vérifier que les bacheliers ne viennent pas parce qu'ils sont poussés par leur entourage", précise de son côté Santiago Aragon, enseignant-chercheur en biologie animale à l'UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie, à Paris) et coresponsable pédagogique de la licence sciences et sciences sociales (avec Sciences po Paris).

Là aussi, le tri des dossiers se fait sur les notes de première et terminale et sur la lettre de motivation. "Nous sommes attentifs aux notes en sciences, mais nous regardons aussi celles obtenues en philo, histoire et français."

La prime aux dossiers équilibrés

À l'université Pierre-Mendès-France de Grenoble (38) et sur le site de Valence (26), les licences économie et gestion ou droit-LEA (langues étrangères appliquées) recrutent dans le cadre d'APB. Les promotions se limitent à 35-40 étudiants. "Il faut avoir un bon niveau dans les deux langues, au moins 13 ou 14/20 de moyenne", prévient Alain Laurent, responsable de la licence économie et gestion-LEA.

"Nous avons reçu plus de 1.000 dossiers l'an dernier mais nous utilisons beaucoup la liste d'attente qui compte environ 200 candidats", analyse Anne-Sophie Brun-Wauthier, responsable de la licence droit-langues. Mais un bon niveau linguistique ne suffit pas : le dossier scolaire du candidat doit être équilibré.