1. Ma rentrée en licence de langues : Antonina, dans l'immensité de Grenoble Alpes
Portrait

Ma rentrée en licence de langues : Antonina, dans l'immensité de Grenoble Alpes

Envoyer cet article à un ami
Antonina, étudiante en L1 de russe à l'université Grenoble-Alpes. // © Etienne Gless
Antonina, étudiante en L1 de russe à l'université Grenoble-Alpes. // © Etienne Gless

Antonina, 18 ans, étudiante en première année de licence LLCER (Langues, lettres, civilisations étrangères et régionales) à l’université Grenoble Alpes, a commencé à prendre ses marques. Son défi : apprendre à bien organiser son travail.

"Ma plus grosse inquiétude ? Ma capacité à organiser mon travail personnel. Désormais fini le lycée. À la fac, je dois être autonome." Voilà déjà 10 jours qu'Antonina, 18 ans, une étudiante en russe débutant, a effectué sa rentrée en L1 à l'université Grenoble Alpes. Les cours ont commencé depuis le 12 septembre 2016.

À la découverte du campus

Entre-temps, Antonina a profité des journées d'intégration mises en place par la fac. La grande fac grenobloise, née en janvier 2016 de la fusion des trois anciennes universités Stendhal, Joseph-Fourier et Pierre-Mendès-France, déroule le tapis rouge aux plus de 10.000 nouveaux étudiants de la rentrée. Un cycle d'accueil commun est mis en place durant deux semaines. "La semaine dernière, nous avons fait une première visite du campus. J'étais un peu angoissée, mais maintenant, c'est bon : je connais le site, je me repère facilement, même si je découvre encore beaucoup de nouveaux endroits, d'activités, voire même de formalités à effectuer", confie Antonina.

Pas perdue dans un amphi

L'étudiante en russe intensif confie être également rassurée par la taille des salles de cours. "J'ai la chance d'être dans des salles de 24 étudiants, pas dans un amphi immense de 900 personnes comme l'amphi Weil ! Je ne suis pas dans une filière de formation en tension comme peuvent l'être les filières de droit, d'histoire ou de Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives)".

Antonina suit 8 heures de cours de russe intensif par semaine. "Pour la prise de notes, ça va, je me suis rodée au lycée. Ce qui est compliqué, c'est d'écouter le prof parler en russe. Heureusement, il écrit une partie de son cours au tableau !".

Suivre le live "L'Etudiant entre à la fac"

La musculation en option

Pour faciliter son intégration dans le nouveau monde de la fac, Antonina a participé au forum des enseignements transversaux organisé par l'université : un large éventail d'enseignements non spécialisés ouverts à tous les étudiants. Au programme : des langues, du sport, de la sensibilisation à l'entrepreneuriat ou même une l'initiation à la zététique, cet art du doute et de l'autodéfense intellectuelle. "Au forum des sports, je me suis inscrite en cours musculation", indique Antonina.

Êtes-vous touch rugby ou saut en Airbag ?

Le 15 septembre 2016, l'université organise un grand événement festif et sportif, "C'est Party", pour permettre aux nouveaux étudiants scientifiques, littéraires, ou juristes, de se mélanger et de décompresser entre deux inscriptions pédagogiques ou deux cours. Au programme : saut en Airbag, initiation au hockey avec l'association Les brûleurs de loups, touch rugby, module de skatepark, stand tatoo ou démo de capoeira. Antonina ne participe pas à la course à pied de 5 kilomètres organisée à cette occasion, mais elle fera un tour sur les food-trucks mis en place par le restau U. "Ce soir, je vais avec des amies au concert organisé sur la place centrale." De la world music avec La Caravane passe, du rock avec Toybloïd, ou de l'électro avec The Geek x Vrv... Quoi de mieux que la musique pour créer des liens et bien démarrer sa première année de fac. "C'est Party !"