1. Échec en L1 : comment se réorienter en BTS ou en DUT
Coaching

Échec en L1 : comment se réorienter en BTS ou en DUT

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Décrochage en licence : et pourquoi pas faire un break à l'étranger ? Échec en L1 : comment se réorienter en BTS ou en DUT Réorientation : comment changer de licence en cours d'année Réorientation à la fac : entrer dans une école de commerce ou d’ingénieurs postbac Quitter la fac en licence pour intégrer une école privée Après un échec en licence, opter pour une formation en alternance Passer des concours administratifs en cours de licence

Quelques mois après votre entrée première année à la fac, vous perdez pied ? Erreur d’orientation, rythme qui ne vous convient pas, notes décevantes…. Si avant la fin de la L1, vous souhaitez changer de voie, l'Etudiant vous présente 7 pistes à envisager pour rebondir au mieux sans avoir l'impression de perdre votre année.

Les réorientations en IUT (instituts universitaires de technologie) ou les BTS (brevets de techniciens supérieurs) après une première année à la fac constituent une formule assez courante.

Dans certaines universités, des conventions signées avec des IUT ou des STS (sections de technicien supérieur) permettent de bifurquer sans perdre une année entière d’études, mais les places sont comptées. Renseignez-vous auprès de l’UFR (unité de formation et de recherche) concernée en fin de premier semestre.
 

Réagir dès janvier

La plupart du temps, il vous faudra déposer un dossier de candidature en BTS ou en DUT avec les terminales de l’année (à partir de janvier et jusqu’à mi-mars pour les formations publiques, lire notre dossier sur la procédure nationale d’inscription dans le supérieur Admission-postbac).

Ne “lâchez” pas tous vos cours pour autant. Pour tenter de rejoindre une filière sélective comme un BTS ou un DUT, le plus simple est d’avoir validé une ou deux années de fac. Vous pouvez alors postuler en année spéciale de DUT ou en BTS aménagé pour décrocher ce diplôme en un an au lieu de deux requis en postulant après le bac. Dans tous les cas, suivre quelques cours même si vous savez que vous ne resterez pas à la fac vous permettra de mieux valoriser votre candidature lors de la sélection, d’apprendre une méthodologie et… de garder le moral !
 

Pensez aussi aux rentrées décalées

Si vous ne souhaitez vraiment pas poursuivre une deuxième année en fac, il reste une voie étroite, celle des rentrées décalées ouvertes dans certains IUT ou STS (le plus souvent privés). Vous pouvez par exemple recommencer un premier semestre à partir du mois de février dans certains cas. Quelques lycées proposent aussi des sessions de formation accélérées sur quelques mois pour rattraper la première année de BTS.