1. Enquête 2016 : quelles sont vos chances de réussite en licence ?
Décryptage

Enquête 2016 : quelles sont vos chances de réussite en licence ?

Envoyer cet article à un ami
50 % des bacheliers généraux obtiennent leur licence en trois ou quatre ans, contre 16 % des bacheliers technologiques et 6 % des bacheliers professionnels. // © Camille Stromboni
50 % des bacheliers généraux obtiennent leur licence en trois ou quatre ans, contre 16 % des bacheliers technologiques et 6 % des bacheliers professionnels. // © Camille Stromboni

Selon les chiffres publiés en février, 28 % des étudiants inscrits en première année à l’université sont, trois ans plus tard, diplômés d’une licence. Et seuls 40 % des étudiants passent le cap de la L1 (première année de licence) du premier coup. Des indicateurs qui restent peu rassurants, même si derrière eux se cachent des réalités bien différentes.

Les chiffres 2016 de la réussite en licence sont stables : 28 % des étudiants inscrits pour la première fois en licence 1 en 2010 ont obtenu leur licence trois ans plus tard. Ils étaient 27 % l’année précédente. Un taux qui grimpe à 40 % si l'on ajoute ceux qui ont eu besoin d'une année supplémentaire pour décrocher le diplôme.

La note ministérielle annuelle sur les parcours des étudiants à l’université, publiée le 9 février 2016, apporte des résultats similaires à ceux des années précédentes.

Une réussite variable selon le bac

Des chiffres à manier toutefois avec précaution : cela ne signifie pas qu’en entrant à l’université, vous avez à peine 3 chances sur 10 de "survivre" à ces trois années. Plusieurs facteurs vont en effet décupler ou diminuer fortement ces probabilités.

Au premier rang d'entre eux : la série de bac. Si près d'un bachelier général sur deux obtient sa licence en trois ou quatre ans, c’est le cas de seulement 16 % des bacheliers technologiques et de 6 % des bacheliers professionnels. Ces derniers ne sont en effet pas préparés au type d’études dispensées à la fac.


L'âge et le sexe jouent aussi dans la réussite. Les filles, qui représentent 60 % des inscrits en première année, sont 44 % à réussir leur licence en trois ou quatre ans, quand chez les garçons, ce score se situe en dessous de 34 %. L'âge d'obtention du bac est également déterminant. Si vous avez eu votre bac à 18 ans ou plus jeune, vous avez 50 % de chances de réussir votre licence en trois ou quatre ans, contre 27 % si vous avez redoublé une fois… et 15 % lorsque vous avez un retard de plus d’un an.

La première année de licence : la plus difficile à passer

Les difficultés se cristallisent toujours principalement autour de la première année de licence. Parmi les étudiants primo entrants en L1 en 2013-2014, 40 % se sont inscrits l’année suivante en L2 ou dans une formation universitaire de niveau équivalent, plus d'un quart a redoublé son année, et un tiers ne s'est pas réinscrit à la fac.

À noter : l’abandon n’est pas forcément synonyme d’échec. "Une partie des étudiants [qui quittent l'université à l'issue d'une première année] se réorientent vers des filières non universitaires : STS, écoles d'ingénieurs, de management, de santé ou d'arts", précisent les auteurs de l'enquête.

Et surtout n'oubliez pas qu'une fois passé ce cap de la première année, les taux de réussite sont bien plus cléments. Parmi les étudiants qui entrent en L3, 8 sur 10 valident leur diplôme de licence générale et 9 sur 10 en licence professionnelle.

Enfin, en cycle master, la réussite est en progression régulière depuis plusieurs années, souligne la note ministérielle. "La réussite en deux ou trois ans est passée de 56 % pour les étudiants inscrits pour la première fois en master en 2007 à 65 % pour la cohorte de 2011", relèvent les auteurs de l'enquête.