Dossier : Formations en environnement : vos questions / nos réponses

Environnement : quels débouchés dans les filières agronomiques et agricoles ?

Vous vous posez des questions sur les métiers de l’environnement ? Nous les recueillons tout au long de l’année lors des conférences des salons de l’Etudiant à travers toute la France. Roseline Goiran et Dominique Perez, y répondent dans leur ouvrage "Les métiers de l’environnement" (éditions l’Etudiant). Extraits.

Qu’ils se destinent à la recherche ou à la production agricole, "agro" ou "agri" – c’est-à-dire ingénieurs issus d’écoles d’agronomie ou d’agriculture – sont également concernés par l’environnement, inscrit dans les cursus. Quelques écoles d’ingénieurs "agro", telles qu’Agro ParisTech, et un grand nombre d’écoles d’ingénieurs "agri" se partagent la formation de futurs cadres de l’agronomie, de l’environnement, mais aussi de l’agroalimentaire, ainsi que des banques et des assurances agricoles.

L’ingénieur agronome
Spécialisé dans les sciences et technologies du vivant, les sciences agronomiques, la biologie animale et végétale, les sciences de la Terre, l’ingénieur agronome peut se diriger vers la recherche, à l’INRA (Institut national de recherche agronomique), par exemple, ou avoir des responsabilités d’expert, notamment dans des sociétés de conseil sur les productions agricoles, en France ou à l’étranger.

Une formation en 3 ans
La voie la plus classique pour entrer dans une école d’ingénieurs agro est la classe prépa bio, qui permet d’intégrer les ENSA (Écoles nationales supérieures d’agronomie, situées à Massy, Montpellier, Nancy, Rennes et Toulouse) et Agro ParisTech. Des admissions après un BTS (brevet de technicien supérieur), un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) ou un DUT (diplôme universitaire de technologie) sont également possibles. Les études en 3 ans débouchent sur un DAG (diplôme d’agronomie générale). Des concours communs, organisés en fonction du niveau d’études des candidats, sont organisés pour toutes les ENSA.

Un vaste domaine d’activité. "L’ingénieur agronome cherche aujourd’hui à privilégier une agriculture moins polluante", affirme François Prévot, enseignant à l’université Paris 7 Denis-Diderot. À la source de la création de nouveaux produits agricoles, il est aussi confronté à des problématiques d’actualité, comme l’introduction des OGM (organismes génétiquement modifiés) et leurs conséquences sur les cultures. AgroParisTech (qui comprend également l’ENGREF (École nationale du génie rural des eaux et forêts) forme, par exemple, des ingénieurs diplômés de l’Institut des sciences et de l’industrie du vivant et de l’environnement, et propose aussi des masters recherche : écologie, biodiversité et évolution, ou sciences du végétal, ou environnement paysager.

À consulter
Service des concours agronomiques et vétérinaires
l’Etudiant

L’ingénieur en agriculture
L’ingénieur en agriculture, a priori moins axé sur la recherche à l’origine (mais de plus en plus d’écoles développent également des laboratoires) est formé dans les ENITA (Écoles nationales d’ingénieurs des travaux agricoles) et dans des établissements privés. Des concours communs sont organisés pour certaines écoles, qui forment en 3 ans des ingénieurs diplômés.

Les ENITA (Écoles nationales d’ingénieurs des travaux agricoles)
On peut accéder aux ENITA par plusieurs voies, selon sa formation d’origine. Un concours commun pour les candidats issus d’une classe prépa est organisé pour l’entrée dans les ENSA (Écoles nationales supérieures d’agriculture) et les ENITA. Un second concours permet aux autres candidats (issus de l’université) d’entrer dans les 4 ENITA (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon et Nantes). Dinis, actuellement en deuxième année de BTSA GPN (gestion et protection de la nature), a été reçu à ce concours. Il s’est inscrit à l’ENITA de Bordeaux : "Je compte poursuivre mes études soit pour travailler dans une exploitation agricole et devenir exploitant moi-même, soit pour exercer dans le secteur de l’humanitaire, comme consultant."

Les écoles de la FESIA (Fédération des écoles supérieures d’ingénieurs en agriculture)
4 écoles d’ingénieurs, accessibles sur concours, sont réunies au sein de la FESIA (Angers, Beauvais, Lille, Toulouse). On peut y accéder après le bac. David Grandgirard, enseignant-chercheur à l’Institut Lasalle-Beauvais, tempère la différence entre les 2 cursus : "En fait, agro et agri ont des cursus relativement similaires, et les débouchés également, sauf en développement des produits agricoles, qui concerne plus les agronomes."

À consulter
• Le site de la FESIA
• Le service des concours agronomiques et vétérinaires (une brochure téléchargeable fait le point sur les différents concours et filières)
• L’Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture et de l’agroalimentaire

À lire
• La Recherche (magazine mensuel)
• 2 revues spécialisées, (sur abonnement ou en bibliothèque) : Agroforesterie et Perspectives agricoles
• 2 ouvrages publiés par les éditions scientifiques Lavoisier, Tec et Doc : Gestion des habitats naturels et les biodiversités (Jean-Bernard Bouzillé) ; Le Traitement des déchets (René Moletta)

Dominique Perez et Roseline Goiran

Les métiers de l'environnementLe secteur des métiers de l'environnement vous attire ? Vous voulez connaître le quotidien de ces métiers en détails ? Vous pourrez en savoir plus sur les formations et les débouchés de ce secteur grâce à des conseils de professionnels. Vous trouverez les réponses aux questions que vous pouvez vous poser : "Peut-on travailler dans l’environnement sans le bac ? Quelles sont les études courtes qui donnent accès rapidement à un métier ? Y a-t-il des écoles gratuites ?"Visitez notre librairie en ligne pour commander directement le livre "Les métiers de l’environnement" de Roseline Goiran et Dominique Perez, aux éditions l’Etudiant, 12,90€.
eco-educateur-tvLes métiers de l'environnement en vidéo :

Vidéo : découvrez le métier d'éco-éducateur.

Vidéo : découvrez le métier de responsable d'exploitation traitement des déchets

Vidéo : entretien de recrutement dans l'environnement : les conseils d'un pro
En savoir plus

> Les métiers de l'environnement : vos questions / nos réponses.

> Je souhaite travailler dans la nature, comment faire ?

> Les formations en environnement : vos questions / nos réponses.

> Quelles sont les études courtes qui donnent accès rapidement à un métier ?

> Comment choisir entre 2 formations qui se ressemble ?

> Faut-il pousser les études après un bac+2 / 3 ?


> Les métiers de l'environnement qui offrent le plus de débouchés.

> Anthony Baudin, responsable d'exploitation environnement.

> Le guide des métiers de l'environnement.

> Le guide des études de l’environnement.

> Toutes les formations pour travailler dans le secteur de l'environnement.

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus




Trouver une formation

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Annuaire de l'alternance

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...



uimm_banner_300x150-200114






calcul-salaire










Le blog de l'orientation



Découvrez « Conseils de classe »,
un blog de Bruno Magliulo, inspecteur d'académie honoraire, ancien professeur de sciences économiques et sociales et auteur dans la collection l’Etudiant.
Vous pourrez y débattre librement de tous les sujets liés à l’orientation et à l'actualité éducative.






YWC_2014_letudiant_300x150