1. Sciences po Strasbourg selon son directeur, Sylvain Schirmann
Interview

Sciences po Strasbourg selon son directeur, Sylvain Schirmann

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Sciences po Lille selon son directeur, Pierre Mathiot Sciences po Lyon selon son directeur, Gilles Pollet Sciences po Rennes selon son directeur, Patrick Le Floch Sciences po Strasbourg selon son directeur, Sylvain Schirmann Sciences po Toulouse selon sa directrice, Laure Ortiz

Classez ! Les inscriptions au concours commun des 6 IEP de province (Aix, Lille, Lyon, Strasbourg, Rennes, Toulouse) sont ouvertes dès le mois de mars. Votre mission si vous postulez ? Remplir le dossier en ligne en classant les instituts par ordre de préférence. Comment faire son choix ? Outre la proximité et la réputation de l’IEP, il faut prendre en compte les spécificités de chacun des établissements. Pour cela, nous avons donné la parole aux 6 directeurs. Chacun vous donne les points forts de leur institut, mais aussi ses faiblesses.

Sylvain-Schirmann_directeur-Sciences-po-StrasbourgDirecteur de Sciences po Strasbourg, Sylvain Schirmann revient sur les caractéristiques de son école.

 
LES POINTS FORTS
 

L’Europe

"C’est la marque de fabrique de l’IEP, on ne peut pas faire autrement à Strasbourg ! Cela s’est amplifié avec la présence de l’ENA (Ecole nationale d’administration) et la construction du pôle européen d’administration publique, dont nous faisons partie avec notamment l’ENA et l’INET (Institut national des études territoriales). Nous avons donc d’importantes possibilités de stages dans les institutions européennes."

L’université de Strasbourg

"Cela nous apporte des reins solides. Sur le plan matériel, l’université gère le personnel mais surtout dispose de la masse critique. Lorsque je n’ai pas de diplôme en droit communautaire à offrir à mes étudiants par exemple, l’université peut répondre à ce besoin. Nous avons aussi une convention avec le CUEJ (Centre universitaire d'enseignement du journalisme), membre de l’université. Nos étudiants qui en sortent obtiennent un double diplôme."

La section études financières

"Nous avons très tôt développé le secteur des études bancaires et financières. Dès la fin des années 1980, nos étudiants étaient dans les salles de marché. Nous disposons d’excellents taux d’insertion dans ce domaine."

 
LES POINTS FAIBLES
  

Les locaux

"L’IEP de Strasbourg est petit. Notre bâtiment, l’ancienne faculté de pharmacie qui date de 1988, était prévu pour 800 étudiants et une formation en 3 ans. Désormais, nous avons 1300 élèves, 250 étudiants étrangers et 5 ans d’études. La taille réduit ainsi nos possibilités de développer de nouvelles formations pour l’instant, ou d’accroître notre effectif en offrant plus de places au concours commun, comme nous souhaitons le faire. Un projet de construction est lancé en 2010. Il devrait être terminé en 2014. Ces nouveaux locaux, situés dans le périmètre de l’hôpital civil en plein centre de Strasbourg, nous permettront de doubler notre surface."

L’Asie

"Nous avons des partenariats forts en Europe, en Amérique du Nord ou en Amérique Latine mais il faut une présence encore plus importante à l’international. Je veux renforcer l’axe asiatique et développer les doubles diplômes."
 


Les chiffres clés de Sciences po Strasbourg
Date de création de l’IEP : 1945
Durée de la formation : 5 ans
Montant des frais de scolarité (hors sécurité sociale) : première et deuxième année : 685.57 € ; 3ème année : 535.57 €, 4ème et 5ème année : 835.57 €. Les boursiers ne payent pas de droits de scolarité.
Nombre d’étudiants : 1100
Nombre d’étudiants à l’étranger : 150
Nombre d’étudiants internationaux à l’IEP : 180
Nombre d’étudiants admis en première année via le concours commun : 165 étudiants
Nombre de diplômés chaque année : 180

En savoir plus :
 
Numéro de téléphone : 03 68 85 84 00
Les différentes voies d’admission à Sciences po Strasbourg
Entrée en première année : le concours commun (pour les candidats à bac+0/bac+1) et l'admission sur titre via la mention Très bien.
Entrée en 2e année : un concours (en 2010 : 28 et 29 mai) pour les étudiants titulaires d'un bac+1 ou d'un bac+2


Les débouchés professionnels
Où mènent les instituts d’études politiques ? Les diplômés des IEP se dirigent en masse vers la fonction publique et les grandes organisations internationales, particulièrement ceux de Lyon (32,3 %), Rennes (26 %) ou Lille (40 %). Mais de nombreux autres secteurs sont ouverts aux jeunes diplômés, comme les banques, l’audit, les médias, l’édition, etc.
Lire notre dossier : A quoi mène vraiment Sciences po. Il est également nécessaire de se renseigner sur le site de Sciences po Strasbourg, auprès des responsables de l'IEP et des anciens, afin de se faire une idée plus précise des débouchés de l'établissement.