1. Sciences po Paris : comment choisir son campus en région
Bancs d’essai

Sciences po Paris : comment choisir son campus en région

Envoyer cet article à un ami
Le campus universitaire du Havre de l'IEP de Paris accueille les étudiants du collège universitaire (premier cycle) qui suivent le programme Europe-Asie. // © Benoit Decout/REA
Le campus universitaire du Havre de l'IEP de Paris accueille les étudiants du collège universitaire (premier cycle) qui suivent le programme Europe-Asie. // © Benoit Decout/REA

Candidat à Sciences po Paris, vous avez désormais l’obligation de postuler à deux programmes parmi ceux proposés sur les sept campus de l’IEP parisien. Trop tôt pour vous renseigner ? Si vous êtes admis, ces choix auront pourtant de fortes répercussions sur votre scolarité.

Vous êtes admis à Sciences po Paris ? Dans ce cas, il est fort probable que vous n'étudierez pas dans la capitale au cours de vos deux premières années d'études. Aussi étonnant que cela puisse paraître, plus de la moitié des admis en première année à Sciences po rejoignent désormais l'un des six campus en région de l'école... à Dijon, Le Havre, Menton, Nancy, Poitiers ou Reims ! En effet, les candidats ont désormais l'obligation de postuler à deux programmes, dont au moins un en région, parmi ceux proposés sur les sept campus.

Asie, Afrique, Europe ou États-Unis ?

Pour faire votre choix, le premier élément à prendre en compte est la spécialisation du campus. "L'objectif des campus en région est de permettre aux étudiants d'approfondir le programme général en explorant les enjeux d'une zone géographique", souligne Florent Bonaventure, directeur du campus du Havre. À chaque campus correspond donc une région du monde.

Les relations franco-allemandes sont au cœur du programme de Nancy, quand Poitiers et Dijon sont respectivement tournés vers l'Amérique latine et l'Europe centrale et orientale. Le campus de Menton est, quant à lui, orienté vers le Moyen-Orient, celui du Havre vers les relations euro-asiatiques et celui de Reims se concentre sur les relations transatlantiques et l'Afrique.

LES HUIT SPÉCIALITÉS DU COLLÈGE UNIVERSITAIRE
Spécialités Campus Nombre d'étudiants Part d'étrangers
Afrique Reims 244 31 %
Amérique du Nord Reims 562 60 %
Amérique latine, Espagne et Portugal Poitiers 246 55 %
Europe-Asie Le Havre 382 61 %
Europe et espace franco-allemand Nancy 410 54 %
Europe centrale et orientale Dijon 246 66 %
Moyen-Orient et Méditerranée Menton 303 70 %
Programme général Paris 2.182 16 %


Seule exception à la règle, le campus de Paris. Celui-ci propose, outre des doubles diplômes avec des universités parisiennes (sciences sociales et lettres, sciences sociales et mathématiques...), le programme dit "général". Il s'agit du traditionnel programme de Sciences po Paris, sans approfondissement géographique particulier. Ce qui fait dire à Florent Bonaventure que la formation en région, c'est "'Sciences po plus' : la formation classique de Sciences po avec, en plus, une pratique intensive des langues et une meilleure connaissance d'une partie du monde".

Où partir en troisième année ?

Autres questions à se poser au moment de faire votre choix : quelle langue étrangère vous attire et où souhaitez-vous partir en troisième année ? Cela vous semble trop tôt pour vous projeter. Pas du tout. En effet, les étudiants de chaque campus de région doivent apprendre une langue parlée dans l'aire de spécialisation et partir, cette année-là, dans un pays de cette zone. Si vous ne souhaitez pas vous spécialiser ou si vous n'avez pas d'idée précise sur votre destination de troisième année, le campus de Paris est fait pour vous. Ses étudiants sont en effet les seuls à pouvoir faire leurs six choix parmi les 400 universités partenaires de Sciences po dans le monde, sans restriction.

Ambiance familiale ou vie parisienne ?

Mais Sciences po souhaite de plus en plus limiter le nombre d'étudiants sur le campus de Paris et vante l'ambiance familiale et la qualité des conditions d'études sur ses campus en région. "Je crois aux petites structures au niveau du collège universitaire", affirme Bénédicte Durand, doyenne du collège universitaire de Sciences po. L'objectif avoué est de transférer une partie des effectifs parisiens vers le campus de Reims, qui accueille déjà 800 étudiants.

À l'exception de Reims, les campus de région accueillent de 200 à 400 étudiants, quand ils sont plus de 2.000 à Paris, en premier cycle, et 10.000 tous niveaux confondus. "Si Paris est une ville merveilleuse, on peut facilement s'y sentir seul quand on est jeune, sans compter le coût élevé de la vie, en particulier de l'hébergement", insiste la doyenne. "Le taux d'encadrement est aussi plus élevé en région", fait remarquer Florent Bonaventure.

Même écho du côté des étudiants. "Ce sont mes meilleurs souvenirs d'études, assure Lidia, qui a passé deux ans sur le campus de Dijon. Au-delà de l'esprit de famille, il y avait une très forte cohérence pédagogique, et les professeurs étaient géniaux." Quant à Luciana, ex-étudiante du campus de Poitiers, elle met en avant "l'incroyable dimension internationale" : "C'était paradoxal. Je vivais dans une petite ville de province, mais beaucoup de mes camarades venaient d'Amérique latine, et j'avais des cours en portugais et en espagnol."

De fait, avec plus de 50 % d'étudiants étrangers sur les campus en région, l'ambiance est très cosmopolite, et de nombreux cours sont en langue étrangère. Au Havre, à Menton et à Reims, certains programmes ne sont même dispensés qu'en anglais.

Comment choisir son double diplôme ?

Dernier élément à prendre en compte, les doubles diplômes. Ces formations permettent d'obtenir, à la fin des quatre ans d'études (soit un an de plus que le cursus normal), le diplôme du collège universitaire de Sciences po et le Bachelor de l'université partenaire. Si tous les campus proposent le double diplôme avec l'université UCL (University College London, Grande-Bretagne), ceux du Havre, de Reims et de Menton en délivrent jusqu'à sept, avec notamment les prestigieuses universités de Berkeley (Californie), Columbia (New York) ou Keio (Japon). Mais quel que soit le campus d'admission, les étudiants auront le même diplôme après les trois ans de formation et seront réunis à Paris pour le master.

Palmarès

Retrouvez notre banc d'essai des IEP de région.