1. Classement : l’Allemagne, lauréat des pays européens où il fait bon étudier
En bref

Classement : l’Allemagne, lauréate des pays européens où il fait bon étudier

Envoyer cet article à un ami
L'Allemagne loin devant la France au palmarès des pays où il fait bon étudier, d'après le site Study.eu // © Fotolia
L'Allemagne loin devant la France au palmarès des pays où il fait bon étudier, d'après le site Study.eu // © Fotolia

Pour sa première édition, le palmarès Study.eu des pays européens où il fait bon étudier place l’Allemagne, devant le Royaume-Uni et les Pays-Bas. La France est quatrième.

Avec 83,2 points sur un maximum possible de 100, l'Allemagne arrive en tête du palmarès des pays européens où il fait bon étudier réalisé par le site Study.eu. Elle est loin devant le Royaume-Uni (deuxième avec 69,8 points) et les Pays-Bas (troisième avec 66,1 points). Les clés du succès ? Le pays de Goethe se surpasse sur chaque famille de critères, arrivant premier en éducation, huitième pour le coût de la vie et sixième pour le niveau de vie et les opportunités de carrière.

Quatrième avec 63,8 points, la France butte au pied du podium mais intègre deux top 10 : celui de l'éducation et celui du coût de la vie.

Lire aussi : Paris perd sa place de meilleure ville étudiante au monde au profit de Montréal

Le top 10 des meilleurs pays européens pour les étudiants

RangPaysScore
1 Allemagne 83,2
2 Royaume-Uni 69,8
3 Pays-Bas 66,1
4 France 63,8
5 Suède 60,6
6 Russie 60,0
7 Suisse 59,5
8 Italie 57,4
9 Belgique 57,1
10 Norvège 55,4

Méthodologie

Le palmarès Study.eu des pays européens se base sur trois familles de critères :

Éducation (sur 50 points) : sont pris en compte la présence des universités de chaque pays dans les classements internationaux THE, QS, Shanghai et US News, ainsi que la qualité de l'enseignement, notamment mesurée par la possibilité de suivre des programmes en anglais.
Coût (sur 30 points) : sont pris en compte le coût de la vie et celui des études.
Vie et carrière (sur 20 points) : sont pris en compte le score au UN's World Happiness Report, le taux de chômage des diplômés du supérieur et le niveau global d'anglais.

Source : http://www.study.eu