1. Diane Audrey Ngako vous fait découvrir l’Afrique autrement
Portrait

Diane Audrey Ngako vous fait découvrir l’Afrique autrement

Envoyer cet article à un ami
La plate-forme de Diane Audrey Ngako va vous ouvrir les yeux sur l'Afrique. // © Florian Dacheux
La plate-forme de Diane Audrey Ngako va vous ouvrir les yeux sur l'Afrique. // © Florian Dacheux

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR - Fondatrice de la plate-forme "Visiter l’Afrique", Diane Audrey Ngako, 25 ans, a déjà tout d’une grande. D’origine camerounaise, elle souhaite promouvoir l’attractivité d’un continent qui souffre des stéréotypes. Sans nier ses problèmes.

Plate-forme numérique, interactive et collaborative, Visiter l'Afrique est née en 2014 pour se consacrer au tourisme et à la culture sur le continent africain. D'est en ouest et du nord au sud, des passionnés partagent leurs bons plans, d'un restaurant de Yaoundé aux paysages méconnus de Centrafrique. L'objectif est clair : changer le regard des gens. Non au misérabilisme. Oui à l'optimisme. Le site compte des centaines de récits de voyages, grâce à son réseau d'"ambassadeurs" et de contributeurs. "C'est une réponse aux médias qui montrent le plus souvent une Afrique pauvre, malade et en guerre", affirme Diane Audrey Ngako. Le dynamisme de la fondatrice de la plate-forme a été récompensé par une 10e place au classement des 30 jeunes leaders africains de moins de 30 ans du magazine "Forbes Afrique". "Après avoir voyagé dans plusieurs pays africains, on se rend compte que l'Afrique a plusieurs facettes : ses beaux paysages, sa vitalité, son peuple chaleureux et accueillant, ses multiples opportunités tout comme ses vastes défis", poursuit-elle.

De Washington à Douala

Elles sont aujourd'hui cinq à seconder Diane dans cet immense projet : Alphée Adimi est en charge du contenu du site Internet, Syra Sylla de la vidéo, Edith Tialeu Kadji gère le réseau des ambassadeurs, Jessica Sagou le contenu visuel et Clémence Apetogbor les réseaux sociaux.

Mais sans le capitanat de Diane, rien ne serait possible. Directrice artistique du site, la jeune femme de 25 ans possède plusieurs cordes à son arc. Après un bac STMG obtenu à Montargis (45), elle s'offre une année d'études en politique et sociologie à Washington DC, avant d'obtenir cinq ans plus tard un master 2 en communication stratégique à Paris. S'en suivent deux expériences journalistiques : l'une à "Monde Afrique", l'autre en tant que chroniqueuse au journal télévisé Afrique de TV5, chaque mardi.

Alors que son site a fêté ses deux ans en juin 2016, elle s'est récemment décidée à s'installer au Cameroun, à Douala. "J'y pensais depuis quatre ans. Il fallait juste sauter le pas et sortir de ma zone de confort. J'étais assez épanouie dans ce que je réalisais, mais je trouvais compliqué de parler d'Afrique à Paris. Je n'aimais pas trop l'idée d'être perçue comme une jeune leader du continent sans y vivre. Les actions et les convictions vont de pair."

Croire en son potentiel

L'Afrique : de gros atouts... mais aussi de grandes faiblesses. "Le potentiel économique dont dispose le continent pour se développer reste enviable. Il en est autrement de son mode de gouvernance qui laisse à désirer avec des politiques économiques, sociales et culturelles qui ne répondent souvent pas aux besoins des populations. Il faut que les gens puissent prendre conscience des ressources africaines qui sont immenses. Le tourisme est un véritable enjeu et l'hôtellerie représente une énorme perspective de création d'emplois", insiste Diane. Par ses actions, la jeune femme tente d'inciter "ses sœurs noires" à croire en elles et en leur potentiel.